Actualités / Jeux

Critique de Unplugged – GamersHeroes

Globalement – 40%

40%

Unplugged copie de manière flagrante la formule éprouvée de One Finger Death Punch, mais ne parvient pas à noter ce qui a rendu ce chéri indépendant si génial. Avec un gameplay simpliste et des bugs révolutionnaires, ce titre est plus un prétendant qu’un prétendant.


Note de l’utilisateur:

Soyez le premier !

Pour les fans de Keanu Reeves, ils ont sans aucun doute voulu canaliser leur John Wick intérieur comme un assassin imparable. omijdm, sans doute un habitué du Continental, rend hommage à ce personnage avec son nouveau beat-em-up Unplugged. C’est un joueur contre le monde dans ce bagarreur – les joueurs devraient-ils se battre ?

Examen débranché

Situé dans un monde futuriste dystopique, le protagoniste de ce titre se retrouvera transporté dans différents lieux, où il devra se frayer un chemin à travers un certain nombre de méchants. Un certain nombre de croquis, de panneaux de bandes dessinées, de messages texte et de textes guindés sont disponibles à des points clés, mais l’objectif principal de ce titre est carrément sur l’action.

Après avoir fait leur apparition dans des endroits aussi ombragés que des ruelles, des toits et des installations surveillées, un flot presque sans fin de crétins se précipitera lentement vers le joueur des côtés gauche et droit des écrans. Pas du genre à succomber à la défaite, c’est aux joueurs de frapper les flèches gauche et droite pour assommer ces ennemis. Cependant, il est important de réduire le timing, car balancer trop tôt ou trop tard fera manquer le joueur et le laissera grand ouvert. Cependant, des frappes au bon moment permettront aux joueurs de construire leur combo au fur et à mesure que les batailles se poursuivent.

Après avoir éliminé un certain nombre d’ennemis, les joueurs pourront voir leur pourcentage de précision, le nombre d’échecs qui se sont produits, leur score total et leur meilleur record.

Si cela vous semble familier, c’est parce qu’Unplugged est presque une copie conforme du One Finger Death Punch de 2013. L’action de frappe était assez simple comme à l’époque, et rien n’a changé au cours des huit dernières années pour que cela en vaille la peine. Même la fonction ralenti de l’original est de retour dans ce titre grâce à l’utilisation de son compteur rechargeable « Stamina ».

L’équipe de développement a essayé d’ajouter quelques rides à la formule, mais elles ne suffisent tout simplement pas. Les joueurs pourront « télécharger » des correctifs qui donnent accès à des armes comme des fusils de chasse et des pistolets, mais ils ne changent pas radicalement la façon dont le jeu se déroule. Le compteur d’endurance susmentionné comporte également des invites de boutons à des points sélectionnés qui permettent aux joueurs d’effectuer des mouvements spéciaux pouvant éliminer plusieurs ennemis à la fois. En fin de compte, les joueurs auront l’impression que son gameplay trop simpliste est un peu compliqué.

Unplugged s’avère également être une expérience buggy. Il y a eu des moments où nous nous sommes retrouvés coincés dans une boucle d’animation, le seul moyen de sortir étant un Alt-F4 pour l’arrêter dans son élan. D’autres fois, nous nous sommes effondrés sans plus de santé, incapables de faire des dégâts ou d’être touchés – cela aussi nécessitait une sortie difficile.

Unplugged copie de manière flagrante la formule éprouvée de One Finger Death Punch, mais ne parvient pas à noter ce qui a rendu ce chéri indépendant si génial. Avec un gameplay simpliste et des bugs révolutionnaires, ce titre est plus un prétendant qu’un prétendant.

Cet examen de Unplugged a été fait sur le PC. Le jeu a été acheté numériquement.

Noter cet article

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.