Nintendo

Critique : MADiSON (Nintendo Switch)

madison-title-png

MADiSON est un jeu d’horreur à la première personne plein de sauts effrayants. MADiSON m’a beaucoup rappelé ‘Outlast’ mais avait des choses intéressantes qui le séparaient, principalement que vous vous promenez dans ce thriller tout en tenant une caméra.

Vous incarnez Luka, réveillé par des cris horribles pour découvrir que vos mains sont couvertes de sang. Au fur et à mesure que le jeu avance, vous apprenez la vérité sur les atrocités que vous avez commises. Lorsque le jeu a commencé, je m’attendais à beaucoup de combats et de combats brutaux avec des zombies, des gens ou les deux. Ce que j’ai eu à la place était un mystère à la première personne où vous utilisez votre appareil photo pour vous guider à travers le jeu, prendre des photos, raconter des événements et même égayer les choses.

MADiSON est un beau jeu (quoique gore), et il a fait de son mieux pour l’illustrer le plus possible. En moins de 30 secondes, plusieurs images d’un bras sectionné vous sont présentées et du sang est éclaboussé dans presque toutes les pièces que vous rencontrez. Chaque scène vous plonge dans l’état d’esprit de ce monde d’horreur. Malheureusement, il semblait y avoir des problèmes de fréquence d’images, mais dans l’ensemble, j’ai pu apprécier la créativité du monde qui a été conçu.

En dehors de la conception du monde, ce qui se démarque dans ce jeu, ce sont les sauts. Vous chercherez dans une crevasse aléatoire une seconde, puis quelqu’un en sortira. Cela m’a fait sursauter plus d’une fois; jouer à ce jeu la nuit a également aidé. Cela donne un bon ton, comme n’importe quel film d’horreur mélangeant les frayeurs au bon moment sans en faire trop pour atténuer son impact.

J’ai eu quelques coups sur le jeu, et l’un d’entre eux pouvait être imputé à mes yeux de 34 ans, mais c’était que le jeu était complètement trop sombre. J’ai joué sur l’ordinateur de poche ainsi que sur mon téléviseur et j’ai dû rendre l’écran aussi lumineux que possible. Il y avait encore des scènes où je ne pouvais pas comprendre ce qui se passait. En plus de cela, la conception du jeu m’a fait revenir en arrière une tonne. Cela se produit dans les jeux mystères, ce que je peux accepter, mais couplé à l’impossibilité de voir la frustration causée. Cela a retardé une grande partie de mes progrès en ayant à revérifier tous mes mouvements et à fouiller chaque zone de chaque pièce.

Tout bien considéré, c’est un jeu amusant si vous aimez le genre d’horreur. Les sauts et les graphismes plairont à tous ceux qui sont fans de ces types de jeux et de films. L’incorporation de la caméra était une dynamique intéressante, la séparant d’autres titres comme « Layers of Fear » ou « Outlast ». Le problème de luminosité a brouillé mon plaisir et m’a fait perdre la sensation que j’avais à chaque fois que je progressais. Dans l’ensemble, je me suis amusé avec ce jeu de niche conçu pour les personnes qui aiment les mystères, les thrillers et l’exploration à la première personne.

Noter cet article

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.