Nintendo

Critique: WARSAW (Nintendo Switch) –

WARSAW est un jeu de stratégie au tour par tour qui se déroule dans une ville détruite pendant la Seconde Guerre mondiale. Bien que cela puisse parfois être un peu difficile, cela peut-il toujours être amusant?

Vous incarnez une équipe de résistance qui affronte des troupes à l’époque de la Seconde Guerre mondiale. Les joueurs commencent par déplacer leur équipe dans les rues de la ville, essayant de trouver le chemin de la prochaine bataille. La vue à vol d’oiseau de votre escouade apparaît comme un petit cercle; certaines flèches peuvent être utilisées comme indicateurs de votre destination. Si la flèche semble blanche, c’est un objectif facultatif. S’il est jaune, vous vous dirigez vers une mission d’histoire. Décider de la voie à suivre n’est pas aussi simple que cela puisse paraître. Se déplacer sur la carte nécessite des points d’action (AP) et si vous ne cherchez plus où aller, c’est la mission. Les missions d’histoire sont généralement basées sur des événements historiques réels, une petite touche agréable.

VARSOVIE

Une chose qui ressort est, lors de rencontres aléatoires, vous pourriez être confronté à des civils qui demandent des fournitures. Vous pouvez choisir de leur donner des fournitures ou de les calmer. Une autre chose intéressante est que les membres de votre groupe peuvent paniquer et tourner le pistolet sur vous. Vous pouvez soit essayer de les calmer à nouveau et les ramener à l’équipe, soit les tuer. Bien que j’aie déjà vu ces types de choix et de jeux de stratégie, cela me semblait approprié. C’était une fonctionnalité intéressante étant donné qu’en fonction de ce que vous choisissez, cela pourrait avoir un résultat différent sur le jeu. De plus, être capable de réussir un exploit de les calmer dépendrait des statistiques du personnage qui le faisait. Si leur charme était suffisamment élevé, vous étiez plus susceptible de le faire.

VARSOVIE

L’une des choses qui m’a frappé presque immédiatement était le style artistique peint à la main. J’ai pu apprécier le temps et les efforts consacrés à eux et à quel point ils étaient beaux. La musique est plutôt relaxante, ce qui était étrange étant donné que c’est un jeu de guerre, mais elle semblait en quelque sorte équilibrée.

VARSOVIE

Une de ces critiques de WARSAW, mis à part le fait que le nom complet est grammaticalement incorrect en raison du fait qu’il est composé de lettres majuscules, est que ce jeu peut être extrêmement difficile. Une fois qu’un personnage est mort, il est définitivement mort. Je n’ai pas vu de moyen de l’éteindre. Il peut parfois être difficile de récupérer après avoir perdu un membre du parti. Par exemple, la perte d’un médecin peut prendre beaucoup de temps pour en acquérir un autre. Bien que je puisse apprécier le fait que c’est à peu près la guerre, cela peut également entraîner la perte de nombreuses missions, ce qui devient un peu frustrant.

Bien que j’aie apprécié VARSOVIE, la seule vraie plainte que j’ai eue était la difficulté de temps en temps. Dans l’ensemble, le jeu avait l’air bien et a été une expérience agréable. Ceux qui préfèrent une expérience moins stimulante devraient chercher ailleurs car WARSAW propose un jeu de stratégie au tour par tour stimulant mais gratifiant.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *