A la une, Actualités / Jeux

Diablo Immortal, le retour controversé de la série sur mobiles

Diablo Immortal

Annoncé au cours de la BlizzCon 2018, Diablo Immortal serait le quatrième jeu de la série de Blizzard et sa première incursion sur mobiles. Après une très mauvaise réception de la part de la communauté des joueurs, ces derniers ont repris confiance avec le temps. Ce lundi 25 avril, de nouvelles informations sont tombées quant à sortie du jeu. On vous dit tout !

Petit historique de la série

Le premier Diablo est sorti sur PC en janvier 1997. À l’époque, les jeux Hack’n Slash n’étaient pas très répandus ; c’est ce titre qui aura popularisé le genre. À sa sortie, Diablo est encensé par la critique, qui souligne sa réalisation sans faute, son système de jeu innovant mais aussi son interface intuitive, son gameplay intuitif et la rejouabilité qu’apporte son système de génération aléatoire de niveaux. Au final, Diabloaura reçu plusieurs notes parfaites par la presse spécialisée, et aura été élu jeu de l’année ou jeu de rôle de l’année par 11 publications américaines. Une extension sortira également pour ce jeu en 1998, Diablo Hellfire.

Quelques mois après la sortie du premier opus de la série, Blizzard North (le studio responsable de la franchise), s’est rapidement mis à travailler sur une suite afin de « récupérer et de réfléchir à de nouvelles idées » selon Erich Schaefer, l’un des trois créateurs de Diablo. Initialement prévu pour l’été 1998, le jeu ne sortira qu’en juin 2000 dans le monde entier à cause de nombreux retards de développement. Mais l’attente était méritée, puisque Diablo II fut, encore une fois, un succès critique et commercial. Les critiques jugent que sa réalisation est très bonne, avec des décors riches, des effets sonores, des musiques et des cinématiques de grande qualité. Le jeu a également obtenu de nombreuses récompenses en 2000 et reste encore aujourd’hui considéré comme un des meilleurs, voire le meilleur action-RPG de tous les temps.

Le développement de Diablo III commence en 2001. Cependant, en 2003, les trois créateurs de la série, Max Schaefer, Erich Schaefer et David Brevik, accompagnés de Bill Roper, un ancien employé de Blizzard, quittent la société pour fonder Flagship Studios. De nombreux autres membres de l’équipe de développement les rejoindront dans les mois suivants, ce qui a sérieusement handicapé le développement, qui fut d’ailleurs recommencé à partir de rien en 2006. Le jeu fut finalement annoncé en 2008, mais n’a été publié qu’en 2012. Cet épisode reçut également de nombreuses critiques favorables, en exprimant cependant une certaine retenue sur la nouvelle fonction d’hôtel de ventes. Cette fonctionnalité, permettant aux joueurs d’acheter et de vendre les objets qu’ils trouvent au cours de leur aventure, est jugée trop nécessaire pour avancer dans le jeu. De plus, la nécessité d’être toujours connecté aux serveurs de Blizzard déçoit les journalistes spécialisés, qui reprochent également au titre de ne pas être aussi prenant que Diablo II sur le long terme.

Plus récemment, lors de la BlizzCon 2018, Blizzard a dévoilé un tout nouveau projet : Diablo Immortal, un héritier de la franchise sur mobiles.

Un accueil glaçant

Développé conjointement avec la société chinoise NetEase, le partenaire de Blizzard pour ses sorties sur le marché chinois, Diablo Immortal n’a pas fait l’unanimité lors de sa présentation. Les fans, qui attendaient une annonce en rapport avec Diablo IV, ont hué les développeurs présents pour une session de questions lorsque ces derniers ont annoncé que le jeu serait uniquement disponible sur plateformes mobiles, et pas sur PC. Après cette annonce pour le moins ratée, le cours de l’action Activision-Blizzard a subi une chute de 6,7 %.

Cependant, les choses se sont légèrement améliorées avec le temps. Contrairement à ceux partagées en 2018, des aperçus du jeu diffusés fin 2020 sont plus prometteurs. Dans son test, IGN a que Diablo Immortaloffrait une « nouvelle expérience Diablo » et non pas « un sosie mobile édulcoré ». Eurogamer et The Verge se sont également montrés optimistes dans leurs critiques, de quoi redonner du baume au cœur des fans.

De nouvelles annonces prometteuses

Ce lundi 25 avril, au cours d’une présentation, Blizzard a fait plusieurs annonces concernant Diablo Immortal. La plus attendue d’entre elles étant la date de sortie du jeu, qui arrivera le 2 juin prochain partout dans le monde, sauf dans certaines régions asiatiques où il arrivera quelques semaines plus tard. Il ne reste plus beaucoup de temps à attendre pour pouvoir chasser des démons dans le métro !

Une autre grosse annonce, qui a d’ailleurs surpris la communauté, est que le jeu ne sera finalement pas disponible que sur iOS et Android ! En effet, les développeurs ont entendu les critiques des joueurs et ont décidé de porter le jeu sur PC, et que le cross-play et la cross-progression seront de la partie ! Vous pourrez donc jouer de chez vous sur votre ordinateur, et continuer à jouer à l’extérieur sur votre téléphone. Blizzard a d’ailleurs communiqué qu’il collectera les avis des joueurs et des joueuses tout au long de la phase d’alpha afin d’apporter des correctifs et de peaufiner le jeu jusqu’à ce qu’il offre une expérience idéale.

Attention cependant, car le jeu reste avant tout pensé pour mobiles qui sera porté sur PC. Mais, à entendre Wyatt Cheng, le lead game designer du titre, le jeu ne devrait pas jurer sur PC car les téléphones modernes proposent de la très haute résolution. Le jeu, encore en alpha, va bientôt devenir compatible avec des manettes, et sera également jouable au clavier et à la souris sur PC. Petite nouveauté, les joueurs pourront utiliser les touches ZQSD pour se déplacer, une première dans la série qui n’utilisait jusqu’alors que la souris pour cette tâche.

Une bonne dose de contenu

Diablo Immortal s’annonce comme une expérience digne des épisodes précédents de la série. Au total, huit zones sont prévues pour le jeu, mais seulement six ont été révélées, les voici :

  • Bilefen :La première zone du jeu, qui comprend un village et un marécage.
  • Mer de Shassar :Un désert qui sert de zone d’entrainement aux chasseurs de démons.
  • Toundra gelée :Une zone déjà vue lors de l’acte III de Diablo III.
  • Biblithèque de Zoltun Kulle :La cachette de Zoltun Kulle, un personnage rencontré dans Diablo III.
  • Wortham :Un hameau détruit dans l’acte I de Diablo III.
  • Tourbefiel :Une île luxuriante.

Aussi, les joueurs pourront choisir parmi six classes différentes, proposant toutes des compétences et des caractéristiques différentes :

  • Barbare : Un nomade implacable expert en armes puissantes.
  • Croisé : Un colosse zélé animé par une passion vengeresse.
  • Chasseur de démons : Un redoutable arbalétrier dont le seul but est la vengeance.
  • Moine : Un maître des arts martiaux sacré aux attaques fulgurantes.
  • Nécromancien : Un manipulateur de la vie et de la mort aux commandes d’une armée de cadavres.
  • Sorcier : Un adepte de la magie et un véritable catalyseur de puissance arcanique ambulant.

En décidant de porter l’une des licences les plus connues, emblématiques et appréciées du jeu vidéo sur appareils mobiles, Blizzard mise gros, et est attendu au tournant. Malgré tout, il faut souligner le travail de Blizzard, qui a écouté les craintes des joueurs et fait les modifications nécessaires pour rendre son jeu plus attrayant. Bien que quelques zones d’ombre subsistent toujours, il y a fort à parier que d’autres annonces vont être faites à propos du jeu dans le mois qui nous sépare de sa sortie. Rendez-vous à Sanctuaire !

Noter cet article

author-avatar

Enzo Martinez

Étudiant en journalisme à l’ISCPA Lyon, j’espère travailler dans une publication traitant de mes passions. Grand amateur de pop culture, j'aime écrire sur des sujets tels que le jeu vidéo, le cinéma et la musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.