A la une, Actualités / Jeux

Eden’s Zero : la relève de Fairy Tail assurée ! En résumé

edens-zero-manga

Le nouveau manga d’Hiro MASHIMA

Après avoir entièrement fini Fairy Tail en juillet 2017, Hiro MASHIMA ne s’arrête pas là et entame sa nouvelle aventure aux côtés de ses nouveaux protagonistes: Shiki, Rebecca et Happy.

Il débute son nouveau manga pratiquement un an après, en juin 2018. Depuis cette date, l’œuvre comptabilise déjà 15 tomes au Japon et 14 en France.

L’histoire se situe dans un monde cosmique à l’allure futuriste où les navigateurs et explorateurs se rencontrent et naviguent dans le cosmos pour effectuer diverses missions. Un jour, Shiki Grandbell, un jeune homme plutôt mystérieux, fait la connaissance de Rebecca et Happy son chat bleu, sur sa planète natale nommée Grandbell. De là, tous les 3 vont voyager ensemble dans l’unique but de trouver Mother et ainsi devenir les premiers aventuriers à accomplir cet exploit. Leur chemin va alors être semé d’embûches qui les fera grandir au gré des chapitres.

Un anime si différent de Fairy Tail ?

Comme vous venez de le voir, de nombreuses similitudes apparaissent entre Rave, Fairy Tail et Edens Zero. Bien évidemment, ces petits clins d’œil que l’on retrouve dans ce nouvel anime sont voulu par le mangaka. Mais cela peut être parfois trop redondant étant donné qu’entre Rave et Fairy Tail on avait l’occasion de rencontrer déjà pas mal de choses identiques comme le retour de Plue ou encore les véritables ressemblances physiques des personnages. C’est donc encore une fois le cas pour Edens Zero avec Fairy Tail où les similitudes sont encore plus présentes. Peut être un peu trop.

Ainsi, Shiki tout comme Rebecca, Labilia et Elsie qui incarnent les héros de ce shônen nous font étrangement penser à un mix de Natsu et Grey, Lucy, Wendy et Erza de Fairy Tail: même mimique, même visage et même coupe de cheveux. Ne parlons pas de Happy qui lui n’a pas changé en tout point et a juste fait un saut dans ce nouvel opus. Difficile de ne pas vouloir faire la comparaison entre les deux mangas.

Déjà fortement critiqué par les internautes, Fairy Tail n’avait, à l’époque, pas fait l’unanimité mais avec la sortie d’Eden’s Zero, il semble compliqué d’inverser la tendance tant les ressemblances sont flagrantes et l’originalité alors absente. Pour beaucoup, il s’agit d’une nouvelle déception concernant l’auteur, Hiro MASHIMA. Cependant, pour la vraie communauté de fan, revoir leur auteur préféré entamer un nouveau manga (d’ailleurs actuellement adapté en anime) est une bonne chose. Ils peuvent alors y retrouver des équivalences provenant du manga qu’ils avaient tant apprécié auparavant. Pour eux, ce serait comme un renouveau, un rêve qu’ils voient encore un peu plus perdurer le temps de quelques années.

Mon avis sur cette nouvelle œuvre :

Après tout, le style de dessin est propre à chaque mangaka et il peut paraître difficile de changer de style de plume étant donné que c’est ce qui le définit. Je ne pense pas qu’il faille reprocher le design propre de ses personnages mais je suis d’accord sur le fait qu’il ait trop rapproché le chara design des anciens avec ses nouveaux dans Edens Zero. Il aurait dû innover un peu plus et nous montrer quelque chose de foncièrement différent pour alors clôturer définitivement la porte sur Fairy Tail et ainsi ne pas décrédibiliser l’histoire et nous la faire apprécier à sa propre valeur grâce à ses personnages uniques.

Malgré tout, le plot d’Eden’s Zero est plutôt pas mal et au fil des chapitres on s’aperçoit que l’idée de départ que l’on avait sur les personnages se modifie. En effet, on apprend rapidement à les connaître et on se rend compte que leur caractère et leur physionomie appartiennent à leur propre monde et non celui de Fairy Tail et que c’est simplement le style du mangaka qui fait ça.

Finalement, Edens Zero est un manga sympathique qui se lit très aisément, et ce, malgré son manque d’originalité venant des personnages. L’univers dans lequel il nous fait vivre est très intéressant et riche en imagination.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *