Actualités / Jeux

Facteur WoW : ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas avec les Primalistes de Dragonflight (jusqu’à présent)

Ouais, c'est une chose.

Toute l’intrigue avec les Primalistes dans World of Warcraft pourrait s’avérer être un parcours global très intéressant… ou il pourrait s’avérer simplement ressasser l’une des choses répétées à l’infini que ce jeu semble incapable de surmonter. J’espère pour le premier mais je m’inquiète pour le second. Et avec le lancement de l’extension qui approche à grands pas, j’ai envie de le démonter un peu.

Maintenant, comme je crois l’avoir mentionné précédemment, je ne suis pas réellement dans la version bêta de l’extension, il est donc possible qu’une grande partie de mes spéculations basées sur des informations accessibles au public soient déjà fausses ou contredites quelque part, d’une manière ou d’une autre. C’est très bien. Ce qui est important dans ce contexte particulier, c’est qu’il y a des choses intéressantes potentiellement assises ici, et bien qu’il y ait des chuchotements inconfortables de rythmes d’histoire horribles familiers et des preuves que les écrivains essaient déjà d’écrire « peut-être que les gens que nous pensions n’étaient pas des méchants sont secrètement« , il y a au moins du potentiel.

Commençons par quelque chose qui m’a toujours semblé intéressant : le fait que WoW les vols draconiques ne sont pas, dans leur ensemble, réellement connectés aux éléments comme on pourrait s’y attendre.

Toutes les fictions draconiques ne lient en aucune façon les dragons à des forces élémentaires, mais le fait que Wow regroupe explicitement les dragons en cinq vols distincts qui sont tous thématiques autour d’un concept distinct semble impliquer qu’il existe des connexions élémentaires. Et dans les grandes lignes, ils sont là, les dragons bleus préférant les montagnes et les structures abandonnées, les dragons verts préférant les bosquets et les arbres, les dragons rouges préférant les champs et les plateaux, les dragons de bronze dans le désert et les dragons noirs dans les grottes lorsqu’elles existent encore. Mais les fondations réelles des vols – Vie, Rêve, Temps, Magie et Terre – ne sont pas un axe élémentaire classique.

Cela devient doublement vrai si l’on considère que le vol noir concerne la terre, et non la roche et le magma littéraux. Mais vous êtes probablement assez intelligent pour avoir déjà compris ce concept, alors passons à autre chose ici.

Nous savions déjà que le cœur de l’histoire des dragons était les cinq aspects qui vainquirent Galakrond, rejetant leur nature originelle sauvage et devenant des dragons à part entière avec l’aide des Titans. Vol draconique ne retient pas vraiment cela, mais il retient certaines des hypothèses sur les proto-drakes, indiquant clairement que ce qui leur manquait n’était pas la sapience des vols mais la volonté de servir d’intendant pour la terre.

Mister World Orlando Fontaine Warcraft, avec un coup de chapeau à notre commentateur.

Il est donc logique qu’il y ait une faction d’ancêtres draconiques ayant un intérêt direct à trouver leur propre créneau – tout comme il serait logique que les vols, qui avaient déjà gagné ce combat, ne le soulèvent pas vraiment. autant. Heck, il est même logique d’un point de vue narratif d’avoir cela à venir maintenant. Les vols draconiques ont perdu une tonne de leur pouvoir, trois des cinq aspects sont morts, et le choix d’emprisonner ce contingent plutôt que de les tuer carrément revient mordre tout le monde.

Et c’est super. Vous ressentez une certaine sympathie pour les primalistes et les proto-drakes qui n’ont pas vraiment eu leur mot à dire sur le développement de leur espèce. Ce sont évidemment des méchants et leurs objectifs sont méprisables, mais ils viennent d’un endroit compréhensible, et vous ne pouvez pas dire qu’ils ne sont que des monstres dont la mort n’a pas d’importance. Super! Tout est en place pour un conflit intéressant et si nous pouvons laisse juste les choses là ce sera bon.

Malheureusement, il y a des empreintes digitales partout suggérant que Blizzard pourrait envoyer le tout dans une spirale de la mort. Et ça commence avec les dragonnets.

L’équipe de rédaction de Blizzard a un gros problème à changer le contexte des faits connus. Pas nécessairement des retcons directs (bien que ceux-ci soient là aussi), mais en ajoutant de nouveaux faits et de nouvelles informations qui révèlent soudainement que tout ce que vous pensiez savoir est secrètement faux. Tu pensait les Titans étaient dignes de confiance, mais peut-être qu’ils sont en fait mauvais? Peut-être que la Lumière est secrètement méchant? Peut-être que tout ce que vous pensiez savoir était faux et Bad Baddington, professeur de méchanceté, essaie en fait d’empêcher les Even Baddermen de nous attaquer et Blast Hardcheese, le plus viril des héros, déteste les chatons et la lumière du soleil !

Désolé, cette dernière partie vient de s’échapper.

Non seulement c’est une mauvaise écriture, mais c’est le genre de chose à laquelle les gens sont entraînés à s’attendre, ce qui conduit à une écriture pire. Pas dans le sens de « ce personnage est trop gentil, ils doivent être secrètement mauvais », mais dans le sens où le public commence à s’attendre à ce que tout ce qu’on nous dit soit une bonne chose pourrait plus tard s’avérer mauvais. Et oui, nous obtenons les graines de cela avec « oh, peut-être que les Titans manipulaient en fait les dragons, peut-être qu’ils ne sont pas vraiment bons! »

Glisser-glisser.

Et c’est juste stupide. Pas parce que les Titans ont être bon mais parce que l’histoire telle qu’elle a été écrite n’est pas encadrée avec les Titans comme ambigus au-delà de « non présents ». C’est stupide parce que cela supprime tout sens de cohérence dans l’univers tel qu’il a été présenté à ce jour, créant un soupçon rampant que quiconque est une force digne de confiance pour le bien pourrait se révéler demain le plus grand méchant de tous les temps, sans avertissement ni construction- au-delà de ça.

De plus, cela soulève une question morale à laquelle le jeu ne va pas répondre uniquement par sa structure même. Si la conclusion finale est « les Titans ont modifié les dragons de manière négative et les vols de dragons sont en fait mauvais », alors cela va rendre un grand nombre de points de l’intrigue précédents totalement absurdes ; si la conclusion finale est « les Titans ne sont peut-être pas de bons gars mais les vols draconiques le sont totalement et les primalistes ont tort », alors vous n’avez pas du tout besoin de la première partie.

Heck, si vous voulez faire de la modification de Titan la question, vous n’opposez pas les vols aux primalistes; tu les opposes autres vols fabriqués par Titan. Vous indiquez clairement que les Titans ne faisaient que s’ingérer et que beaucoup de leurs efforts ont fait en sorte que les choses fonctionnent réellement.

Mais ce n’est pas ce que nous obtenons. Au lieu de cela, nous obtenons certaines de ces vieilles absurdités familières « peut-être que les Titans ne sont pas si bons » et des chuchotements dans les courts métrages Legacy sur la façon dont Neltharion s’est en fait tourné vers les anciens dieux pour une raison au lieu de simplement que cela lui arrive, et qui amène le spectre de It Was All The Old Gods All Along, Austin.

Est-ce vraiment là que nous allons nous retrouver avec l’histoire? Je ne sais pas. je espoir ne pas. Cela ne ferait pas seulement une autre extension terriblement écrite, mais détruirait également la partie où vous pouvez réellement comprendre les Primalists à un certain niveau. Cela enlève leurs actions d’être fausses mais liées à un autre groupe de méchants manipulés, bla bla une plus grande menace, bla bla nous y revoilà.

Et écoutez, je sais que vous n’écrivez pas vos histoires à l’avance aussi bien que vous le devriez, alors prenez cela comme un signe avant-coureur. N’empruntez pas cette voie. Laissez cette histoire parler d’un groupe de proto-dragons foirés qui veulent revenir à la domination du monde. Parce que je vous promets que cela va inciter les gens à se soucier beaucoup plus de ces proto-dragons foirés.

Noter cet article

Articles en lien