Actualités / Jeux

Google perd son offre pour bloquer la décision antitrust d’Android et va désormais coopérer avec les autorités indiennes

Google perd son offre pour bloquer la décision antitrust d'Android et va désormais coopérer avec les autorités indiennes

Google a déclaré vendredi qu’il contesterait la décision de l’organisme de surveillance antitrust indien, mais qu’il travaillerait avec les autorités pour trouver une solution. Cette réponse intervient après que la Cour suprême indienne a rejeté la demande de Google de bloquer une ordonnance antitrust et leur a donné une semaine pour se conformer aux instructions données par la Commission indienne de la concurrence. Cette décision pourrait potentiellement changer la façon dont Google exerce ses activités sur l’important marché étranger de l’Inde.

L’affaire va maintenant être renvoyée devant le National Company Law Appellate Tribunal (NCLAT), où Google n’avait auparavant reçu aucune réparation. La Cour suprême a ordonné au NCLAT de prendre une décision d’ici le 31 mars. Si le NCLAT ne parvient pas à une décision en faveur de Google d’ici ce mois-ci, l’entreprise devra apporter plusieurs modifications à ses pratiques commerciales en Inde.

La Commission indienne de la concurrence (CCI) a ordonné à Google de ne pas exiger que la licence de son Play Store soit liée à l’installation obligatoire de plusieurs applications Google telles que Chrome et YouTube. De plus, Google a reçu l’ordre d’autoriser les utilisateurs à supprimer ses applications de leurs téléphones et de donner aux utilisateurs la possibilité de changer de fournisseur de moteur de recherche. La CCI a également imposé une amende de 162 millions de dollars à Google dans sa première ordonnance.

Qu’est-ce que Google a dit à ce sujet ?

Un porte-parole de Google a déclaré « Nous examinons les détails de la décision d’hier qui se limite à une mesure provisoire et n’a pas décidé du bien-fondé de notre appel », Ils ont ajouté « Android a grandement profité aux utilisateurs, développeurs et équipementiers indiens et a joué un rôle clé dans le transformation numérique. Nous restons engagés auprès de nos utilisateurs et partenaires et coopérerons avec la CCI sur la voie à suivre, parallèlement à notre appel.

procès anti-trust de google

Quelles seront les conséquences ?

L’Inde est le plus grand marché de Google en termes d’utilisateurs, la société ayant investi plus de 10 milliards de dollars dans le pays au cours de la dernière décennie et amassant plus d’un demi-milliard d’utilisateurs actifs par mois. La majorité des smartphones en Inde fonctionnent sous Android. Google a précédemment averti que si la décision de l’organisme de surveillance antitrust indien était autorisée, cela entraînerait une augmentation des prix des appareils sur le marché sud-asiatique et une augmentation des applications potentiellement dangereuses qui constituent une menace pour la sécurité individuelle et nationale.

De nombreuses startups indiennes qui concurrencent les services de Google ont salué la décision de la Cour suprême. Rohan Verma, PDG de MapmyIndia, a exprimé son enthousiasme face à la décision, déclarant que l’exigence de Google pour les fournisseurs de smartphones de préinstaller Google Maps a eu un impact négatif sur les activités de MapmyIndia.

Pour plus d’informations sur la technologie, des critiques de produits, des fonctionnalités et des mises à jour scientifiques, continuez à lire Fun Academy ou rendez-vous sur notre page Google Actualités.

Noter cet article

Articles en lien