Actualités / Jeux

La mise à jour d’août de PS Plus Premium est bonne, mauvaise et moche

La mise à jour d'août de PS Plus Premium est bonne, mauvaise et moche

Plus tôt cette semaine, nous avons entendu parler du prochain lot de jeux qui viendra grossir le PlayStation Plus Extra et Premium niveaux sur le service d’abonnement nouvellement habillé de Sony. À première vue, ce n’est pas une mauvaise offre – pour les propriétaires de PS Plus Extra, vous pourrez choisir trois titres Yakuza différents (dont le meilleur, Yakuza 0) – mais au-delà de cela, il y a quelques problèmes flagrants avec ce déploiement du mois.

Bien sûr, ces trois jeux RPG triple A sont un point d’entrée fantastique pour quiconque se bouscule pour entrer dans la série pour la première fois. Vous pouvez même entrer au rez-de-chaussée, jouer à Yakuza 0 et faire la connaissance de l’idole des gangs Kazuma Kiryu et de son terrain de jeu de Kabukichō. Pour le titre en haut de cet article, c’est bien.

Pouvoir jouer les trois premiers chapitres complets de la série Yakuza (avec la promesse que le reste de la saga arrivera plus tard sur PS Plus) est objectivement Bien. Il n’y a rien de mal, ni même de laid, à cela. Ce sont des mouvements comme celui-ci qui font de PS Plus un rival viable du Xbox Game Pass et arrêtent les critiques du service le qualifiant de « désastre ».

Mais – et je suis sûr que vous l’avez déjà compris – ce n’est pas que du vin et des roses. Il y a un éléphant de plus de 20 ans dans la pièce dont nous devons nous occuper, et il est très polygonal et probablement un peu non optimisé. C’est vrai, je parle de PlayStation Classics. J’ai déjà parlé du manque de classiques PS1 sur la plate-forme, et étant donné qu’il n’y a pas de nouveaux ajouts au catalogue PS Classics avec la mise à jour de ce mois-ci, je me sens tout à fait justifié pour le moment.

C’est mauvais. La dernière fois que j’ai gémi à ce sujet, un commentaire commun de personnes totalement impartiales avec des mascottes PS alors que leurs photos de profil m’ont dit de « calmer le jeu », que « Sony ne peut pas supprimer tous les jeux PS1 en une seule fois ». En fait, je pensais que c’était une réponse juste à mon impatience, que peut-être un ou deux matchs par mois pourraient en fait être une cadence raisonnable, après tout. Peut-être que laisser tomber No Heroes Allowed et LocoRoco Midnight Carnival en juillet signifiait qu’il était plus probable que nous obtenions Resident Evil et Gran Turismo en août. C’est une logique raisonnable, non ?

Tekken 2 est beau, mais ce n’est pas suffisant.

Apparemment non. Pour les abonnements PlayStation Plus Extra, c’est de l’or : le nombre de gros jeux récents qui arrivent sur le service est luxuriant. Vous obtenez certainement ce que vous avez payé. Mais pour les abonnements Premium, eh bien, cela commence à sembler un peu inquiétant. Un coup d’œil rapide sur les forums et les réseaux sociaux indique que je ne suis pas le seul à me demander quel est l’intérêt d’un abonnement Premium. Certaines citations de choix de ce fil Resetera incluent:

  • « Je demanderais un remboursement de la prime à ce stade, mais j’ai peur que Sony bannisse mon compte. »
  • « Ouais, pas fan de ça pour le niveau le plus élevé (ce que je suis), on dirait qu’ils n’ont vraiment mis que peu ou pas d’incitation pour cela. »
  • « Lol, pourquoi ai-je payé pour le niveau le plus élevé si Sony ne va pas y ajouter de jeux? »
  • « Bruh, cette offre Premium s’aggrave chaque mois lmao. »

Peut-être qu’il y aura une grosse baisse de jeux, à un moment donné, qui justifiera toutes nos habitudes de dépenses et nous donnera une multitude de titres classiques (avec un peu de support Trophy, s’il vous plaît). Peut-être que je pourrai vivre mon fantasme de plusieurs années de rejouer Digital Devil Saga, mais sur une plate-forme moderne et non par des moyens plus néfastes. Peut-être que le monde pourra enfin découvrir No One Can Stop Mr Domino ! via cet étrange émulateur PS1 sur PS5.

Les fausses arcades de Yakuza ne vous garderont heureux que si longtemps.

Enfin, il y a le laid. Ghost Recon: Wildlands est en fait un succès discret pour Ubisoft – bien que depuis son lancement, il ait été remplacé par le genre de suite, Breakpoint. Wildlands est connu pour sa personnalisation approfondie des armes à feu, sa maniabilité réactive des véhicules, un travail incroyablement terrain des équipes artistiques et techniques d’Ubi, mais il est également ridiculisé à juste titre pour son histoire terne.

Encore une fois, c’est un joli petit bonus que les abonnés PS Plus Extra peuvent ajouter à leur compte, mais le fait que Sony n’ait même pas choisi le nouveau jeu de la série de jeux de rôle Ubi en dit long. Alors que Xbox Game Pass continue de gonfler avec les versions du premier jour, PS Plus semble réparer les fissures en comparaison.

C’est le début – et l’accès à de véritables grands noms de la PlayStation comme Ico, The Last Guardian, Bloodborne, Death Stranding et Stray rend définitivement les niveaux inférieur et intermédiaire intéressants.

C’est juste que tout le niveau Premium commence à se sentir vraiment, vraiment non premium.

Noter cet article

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.