A la une, Actualités / Jeux, Nintendo

La Nintendo DS est la console portable la plus vendue de l’histoire

Nintendo DS Lite, console portable la plus vendue

Elle est arrivée sur le marché européen en mars 2005, et elle a marqué l’histoire des jeux-vidéos. La Nintendo DS tient son nom de la société japonaise, à laquelle a été rajouté « DS » pour « Dual Screen » ou « Double Screen ».  La particularité de la console a été mise en avant dans son nom et pour cause, c’est vraiment ce qui a fait d’elle une console novatrice, sortie pour prendre le relais de la Game Boy Advance, dont le design commençait déjà à vieillir. Et une chose est sure, c’est que l’idée a plus que bien fonctionné. La console de Nintendo s’est écoulée à près de 154 millions d’exemplaires dans le monde, toutes versions confondues, ce qui en fait la deuxième console la plus vendue de l’histoire juste derrière la PS2 (155 millions), et la première en termes de console portable.

L’idée d’une console portable avec deux écrans pouvaient sembler nouveau à l’époque, et pourtant, ce ne l’était pas vraiment. La firme nippone avait déjà utilisé ce système, 20 ans avant la sortie de la Nintendo DS, avec les Game and Watch. Considérées comme étant des jeux électroniques de poche, et non pas des consoles portables à proprement parler, les Game and Watch ont connu plusieurs séries, dont la série des « multiscreen », sortie entre 1982 et 1989, qui présentaient un aspect similaire à la Nintendo DS : deux écrans l’un au-dessus de l’autre, et les boutons sur les côtés de l’écran du bas. C’est d’ailleurs pour ce format à deux écrans du jeu Donkey Kong, que la croix directionnelle a été inventée.

Game And Watch de Nintendo, premiere console à double écrans

Game And Watch de Nintendo, premiere « console » à deux écrans

La Nintendo DS a apporté plusieurs nouveautés à sa sortie

Nintendo a-t-il repris le design de ces Game and Watch pour penser la Nintendo DS ? Certainement. Toujours est-il que ce n’est pas la seule innovation qu’apportaient la DS à sa sortie.

  • L’utilisation d’un écran tactile apporte une innovation dans le gameplay des consoles portables.
  • Le format de cartouche, sous forme de cartes petites et légères.
  • Le port cartouche pour pouvoir jouer aux jeux Game Boy Advance
  • Wifi intégré d’une portée de 10 à 30 mètres pour jouer en réseau local avec plusieurs consoles.

La Nintendo DS coïncide également avec l’arrivée des linker, comme les cartes R4, permettant de jouer à des jeux « crackés ». Ces petits accessoires s’apparentent à une carte SD sur laquelle on pouvait installer des copies illégales de jeux téléchargées sur internet. Cet accessoire permettait de contourner la sécurité des consoles portables de Nintendo pour pouvoir profiter d’une multitude de jeux obtenus illégalement. Cependant, en France, rien n’interdit explicitement l’utilisation de linker.

La Nintendo DS, une console constamment renouvelée

Chez Nintendo, on se contente rarement d’une seule version de console portable. À l’image de la Game Boy Advance, déclinée à 2 reprises, la Nintendo DS a connu nombre de petites sœurs :

  • 1 an après la sortie de la Nintendo DS classique, l’entreprise japonaise balance sur le marché la Nintendo DS Lite. Plus légère, plus épurée, plus compacte, elle présente une meilleure harmonie dans son design que sa grande sœur. Elle fera LE succès de la DS, avec près de 93 millions d’exemplaires vendus.
  • 3 ans plus tard, c’est au tour de la Nintendo DSi de faire son arrivée. Très similaire à la DS Lite, elle présente pourtant un inconvénient majeur : la suppression du port Game Boy Advance. Ce choix avait pour but de gagner en légèreté et en finesse.
  • Enfin, en 2010, c’est le confort visuel des joueurs qui va primer avec l’arrivée de la Nintendo DSi XL. Les écrans passent à une taille de 4,2 pouces, contre 3 pouces pour la DS classique. A contrario, la console est plus lourde, les sacrifices opérés pour la DSi sont mis de côté pour cette XL. Pour autant, le port pour les jeux GBA ne revient pas sur celle-ci. Elle sera la moins vendue des « sœurs », avec « à peine » 13 millions de ventes.

La Nintendo DSi XL et ses grands écrans

Acheter une Nintendo DS en 2021, bonne idée ?

La tendance des consoles portables s’est quelque peu amoindrie, les joueurs passent davantage de temps sur les téléphones portables. Toujours est-il que la Nintendo DS reste une console idéale pour passer du bon temps, le catalogue de jeu proposé par Nintendo permet de varier les plaisirs. Libre à vous d’opter pour de la gestion, avec le fameux Nintendogs, qui vous permettait, grâce au stylet inclus avec la console, de câliner et nourrir vos animaux domestiques virtuels, ou bien la licence Les Sims, portée à maintes reprises sur la console portable.

Les classiques des consoles Nintendo sont également au rendez-vous :

  • Pokémon, avec les épisodes Diamant et Perle notamment, qui ont complètement renouvelé l’univers graphique de la licence.
  • L’incontournable Mario, avec New Super Mario Bros, jeu le plus vendu de la console avec plus de 30 millions de copies écoulées, ou bien même Mario Kart DS
  • La série des Professeur Layton, qui exploite parfaitement les spécificités de la console de Nintendo dans un jeu point and click rempli d’énigmes à résoudre.

Si ces arguments ne vous suffisent pas à acheter une Nintendo DS en 2021, il reste toujours l’argument R4. Toujours trouvable sur internet, il vous permet de découvrir ou redécouvrir une multitude de jeux emblématiques de Nintendo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *