Actualités / Jeux

Les Final Fantasy Pixel Remasters sont un effort important, mais il y a place à amélioration pour les inévitables ports de console

Les Final Fantasy Pixel Remasters sont un effort important, mais il y a place à amélioration pour les inévitables ports de console

Les nouvelles rééditions de Square Enix Final Fantasy 1, 2 et 3 sont de gros efforts et méritent votre attention. Mais il y a certainement une marge d’amélioration avec les correctifs et les futurs ports.

Classic Final Fantasy a un peu un « problème de version ». En ce qui concerne FF1 à FF6, il n’y a pas vraiment de version définitive sur laquelle vous pouvez pointer et dire aux joueurs « c’est celui-là à jouer ». Les nouvelles versions de Pixel Remaster ne résolvent pas ce problème, mais elles font certainement partie des versions les plus faciles à recommander.

Les jeux ont été peaufinés et ajustés de manière généralement intelligente. Il y a un nouveau travail sur les sprites qui, bien que potentiellement source de division pour les titres de l’ère 16 bits, est un ajustement parfait et une amélioration indéniable par rapport aux versions NES – et en particulier, je pense que le monde est fantastique. Il y a des changements d’équilibre subtils que certains adoreront et d’autres pas – de manière générale, ce trio NES a été rendu un peu plus indulgent et donc accessible.

La meilleure pièce du puzzle est la nouvelle musique, qui présente des arrangements sublimes supervisés par le maestro original de FF Nobuo Uematsu. Le travail d’Uematsu dans FF1-3 est intéressant – plus simpliste, dépouillé et ressemble plus à une musique de jeu vidéo typique – et pourtant l’éclat qui allait faire de lui un leader de l’industrie n’apparaît pas tant dans les flashs que constamment, brillamment éblouissant .

C’est le genre de bande-son qui aidera les joueurs qui découvrent les faiblesses de la conception de jeux de la fin des années 80 de ces premiers Final Fantasies à traverser la routine ou le complot de quête obtus – c’est juste que bon. Je tire mon chapeau à tous ceux qui sont impliqués dans la bande originale ; c’est un aspect de ces versions qui semble être définitif – et j’espère sincèrement qu’il en sera de même pour les trois prochains jeux, qui font face à la perspective plus désagréable de remplacer la puce sonore SNES déjà excellente.

La bande originale est certainement la seule pièce de ces remasters qui soit définitive, cependant. Tout le reste est un peu… discutable. Le débat sur la version de ces jeux Final Fantasy que les gens devraient jouer restera féroce.

Pour commencer, il y a le contenu manquant. Ces versions du jeu sont basées sur les originaux NES – et uniquement les originaux NES. Cela signifie que le contenu ajouté dans les versions ultérieures est absent. Il y a du rugueux et du lisse avec ça; d’une part, cela signifie que le système MP introduit dans les FF ultérieurs et rétroactivement adapté aux versions ultérieures de FF1 a disparu, avec la magie originale basée sur la « charge » restaurée. C’est une victoire. D’un autre côté, FF1 et FF2 ont tous deux vu un nouveau contenu important sur Game Boy Advance, avec de nouveaux donjons et super-boss pour défier les joueurs expérimentés et étendre l’expérience de jeu. La version GBA de FF2 connaît la plus grande perte de toutes – une campagne d’histoire d’après-match entière lancée à partir du menu – une mini-suite qui fonctionne comme une coda parfaite pour l’histoire globale du jeu.

Le travail de sprite, comme mentionné, est une amélioration indéniable par rapport à la version NES, mais sera une question de goût par rapport aux plates-formes comme GBA et PSP. Les changements d’équilibre diviseront inévitablement. Ce sont de belles versions de ces jeux, mais on a plutôt l’impression qu’une opportunité a été manquée de fournir une édition absolument définitive.

Certains de ces problèmes ne peuvent pas être totalement résolus. Les gens débattront toujours inévitablement sur les sprites. À part une bascule de style graphique, vous ne pouvez rien y faire. De même pour les changements d’équilibre – bien que dans ce cas, une bascule pour échanger les statistiques rééquilibrées pour les originaux NES semble plus une demande raisonnable. Le plus gros manque est le contenu, cependant – bien qu’il ne soit pas au centre du jeu, il est en quelque sorte nul de manquer ce genre de choses, car ces extras ont vraiment donné vie aux versions ultérieures de FF1 et FF2.

Il est vrai que Square Enix n’a pas le plus grand bilan de suivi de ces versions avec des correctifs et des mises à jour pour maximiser leur représentation de ces jeux classiques – mais on vit plutôt dans l’espoir que tout cela puisse être résolu dans une version console qui pourrait viennent également sur PC et mobile en tant que mise à jour de version. Square Enix a fait des ajustements comme celui-ci dans le passé avec certaines rééditions – bien que, comme mentionné, leur bilan avec ce genre de chose soit extrêmement inégal.

J’ai vu beaucoup de maux de ventre à ce sujet depuis que ces jeux ont été annoncés, mais mettons cartes sur table : les FF Pixel Remasters viendront sur console. Pour être honnête, la vigne est déjà en marche avec des travaux sur ces versions en cours, en fait. C’est ainsi que fonctionne Square Enix. Si vous regardez Final Fantasy 9, il a été porté sur iOS, Android et PC en 2016. L’année suivante, une version PS4 a suivi – et plus tard encore, elle est arrivée sur Switch et Xbox. La même chose était vraie pour FF7, qui a fait son chemin vers iOS des mois avant de frapper PS4, se dirigeant progressivement vers d’autres plates-formes. Les Pixel Remasters seront sûrement les mêmes.

Si nous acceptons que ces versions arrivent effectivement et qu’elles ne voient qu’une arrivée échelonnée, la question suivante est de savoir ce que Square Enix peut changer pour améliorer les offres ultérieures. Ils peuvent certainement améliorer la police de caractères horrible, étant donné que les gens industrieux ont déjà compris comment échanger la police Pixel Remaster contre une meilleure. Mais pourraient-ils également envisager des fonctionnalités supplémentaires ou du contenu supplémentaire ? Je l’espère bien.

Même si la société choisit de s’écarter de ces options, ces remasters restent des moyens assez raisonnables de jouer à ces jeux classiques. C’est bien sûr le seul moyen officiel de jouer au Final Fantasy 3 2D original en anglais, mais pour FF1 et 2, c’est désormais un port respectable sur les appareils modernes, remplaçant certains efforts précédents vraiment épouvantables sur mobile et PC.

Cela dit, si vous y avez accès, je vous conseillerais tout de même d’envisager au moins les versions PSP et GBA de FF1 et 2. Comme expliqué ci-dessus, ce que vous choisirez dépendra de vos préférences personnelles. Si le contenu est ajouté plus tard, ce seront les versions définitives. Allez, Square, finis le boulot ! Affrontez la tendance et proposez des versions vraiment définitives.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *