Actualités / Jeux

Les fournisseurs de services de télécommunications veulent que l’application de communication OTT partage les revenus

Telecom service providers want OTT communications app to share revenue

La Cellular Operators Association of India (COAI) souhaite que les plates-formes de communication over-the-top, notamment Telegram, Signal, WhatsApp et Google Meet, rémunèrent les fournisseurs de télécommunications du pays pour le trafic qu’ils conduisent vers les plates-formes. Le directeur général de la COAI, SP Kochhar, a déclaré que l’association avait « donné sa suggestion sur la manière dont les services de communication OTT devraient être conçus pour garantir qu’il n’y ait pas d’ambiguïté » dans une déclaration ouverte.

Un nouveau projet de loi suggère que les applications de communication OTT devraient être soumises aux mêmes directives réglementaires que celles fournies par les services de télécommunications

D’autres aspects discutés par le COAI incluent un modèle financier pour les services de communications OTT qui décrit la compensation à accorder aux opérateurs de télécommunications et un cadre pour une réglementation allégée. Dans un avenir proche, le principe du partage des revenus pourrait également être appliqué à d’autres fournisseurs de services par contournement de différentes catégories. Actuellement, le projet de loi ne contient que des suggestions d’applications de communication.

Depuis un certain temps déjà, les fournisseurs de services de télécommunications font pression pour que les services de communication over-the-top soient réglementés par le biais de la COAI. Cependant, le Broadband India Forum a averti que le fait de soumettre les plates-formes de communication over-the-top au règlement nuira au système socio-économique que ces plates-formes ont créé et limitera l’innovation.

Dans une note sur le projet de loi sur les télécommunications, le COAI mentionne que « les OTT fournissant des services de télécommunications similaires aux opérateurs de télécommunications tels que les appels vocaux/vidéo et la messagerie » devraient être soumis aux mêmes obligations réglementaires et de sécurité que les fournisseurs de services de télécommunications. Si cela se produit, le gouvernement indien pourrait recevoir jusqu’à Rs. 800 crores des applications de communication.

Pour plus nouvelles de la technologie, avis sur les produitsfonctionnalités et mises à jour sci-tech, continuez à lire Chiffre.in ou dirigez-vous vers notre Page Google Actualités.

Noter cet article

Articles en lien