À la une, Actualités / Jeux, Playstation

Métaphore : ReFantazio est déjà un prétendant au titre de RPG de l'année

Image : Pousser le carré

Métaphore : ReFantazio est beaucoup. Nous n'avions le droit de passer qu'environ une heure avec le prochain RPG d'Atlus lors du Summer Game Fest de cette année, mais pendant ce temps, nous sommes tombés sur des ennemis œufs portant des bottes ; nous avons agi comme un âne envers les autres membres de notre parti ; nous avons fait des brochettes avec l'un ou l'autre des compagnons ; nous avons également combattu le calmar Jésus qui avait un cœur pour tête.

Il n'est donc pas exagéré de dire que Metaphor: ReFantazio dégouline à outrance. C'est aussi ridiculement élégant, presque bruyant, mais il s'en sort avec une telle confiance. Les zones de texte sont fracturées et les deux ennemis et les personnages obtiennent des transitions colorées entre les tours. Le jeu fait tout cela sans effort, tout en se déroulant dans un monde néo-médiéval mélangé qui mélange la haute fantaisie, le steampunk et les gratte-ciel. Nous ne pouvons pas penser à un autre jeu aussi confiant et élégant depuis Persona 5.

Nous savons que c'est vraiment cliché à dire, mais la première nouvelle IP d'Atlus depuis des années donne l'impression qu'elle emprunte le plus à la série Persona du développeur. Surtout, cela ressemble également à l’aboutissement non seulement de Persona, mais de tout ce que l’entreprise a développé au cours de ses 35 ans d’histoire. C'est bizarre, bruyant, beau et plein de choses à faire. Nous pensons que cela plaira non seulement aux fans de Persona, mais aussi à tous les amateurs de RPG au tour par tour en général.