Actualités / Jeux

L'auteur de Mistborn, Brandon Sanderson, pense que l'on pourrait appliquer la narration d'Elden Ring aux romans, en la comparant à Dune et Watchmen

Auteur prolifique de fantasy et fan numéro un de Ranni (« Je choisirai la fin où mon personnage aura une waifu »), Brandon Sanderson a beaucoup réfléchi à la manière d'appliquer l'approche narrative caractéristique des jeux Elden Ring et Souls aux romans. Lors d'une récente partie sur sa chaîne YouTube, on lui a demandé s'il pensait qu'il y avait un moyen de reproduire des descriptions de type Souls dans les livres. « Je me suis posé cette question. Vraiment », répond Sanderson.

« Je pense que tu pourrais faire quelque chose d'intéressant… », commence Sanderson, avant de décrire la méthode de narration de Souls, et de se laisser peut-être distraire par un livre de cuisine à collectionner au loin. Il parle de l'utilisation réservée des PNJ et des cinématiques, et des descriptions d'objets qui racontent des bribes de l'histoire globale du jeu. « Ils ne veulent pas te donner l'histoire. Tu dois la reconstituer. »

Il poursuit en complimentant cette approche pour les jeux vidéo en particulier. « Cela n'arrête pas l'action, vous pouvez l'arrêter quand vous le souhaitez. Les jeux sont faits pour jouer. » Sanderson estime que le fait de devoir travailler pour reconstituer le mystère correspond à l'approche de FromSoft en matière d'ambiance. « Il n'y a pas beaucoup de réponses, donc cela crée un jeu au-dessus du jeu. »

« Pouvez-vous reproduire cela ? » poursuit-il, en faisant référence à l’écriture de fiction traditionnelle. « Je pense que c’est possible. C’est comme la façon dont nous utilisons les épigrammes comme un style narratif supplémentaire. » Un style narratif supplémentaire pour glisser furtivement la narration caractéristique de la série Souls dans les livres de poche de Sanderson ? Allez-y ! « De toute évidence, Dune est le grand pionnier de ce domaine. Watchmen est l’autre très bon exemple. »

Malheureusement, nous n'avons pas eu le temps de découvrir la perspicacité de Sanderson, qui se laisse immédiatement distraire par un arbre noueux sur lequel sont pendu des cadavres. « Je parie que ces types vont tomber et m'attaquer », spécule le grand nerd qui a vendu 34 millions d'exemplaires de son livre, avant d'aller enquêter.

Sanderson a déjà exprimé son amour pour le travail de FromSoftware par le passé, et Bandai Namco semble désireux de travailler avec lui, lui ayant déjà envoyé un colis contenant une expression d'intérêt pour une collaboration, ainsi qu'une épée massive. Ce sont toujours les hommes qui peuvent se permettre des épées massives qui en reçoivent des gratuites, pour citer Engels. Ah, il le mérite, j'en suis sûr. À l'époque, Sanderson avait commenté qu'il avait déjà en fait pensé à un pitch complet pour un jeu Soulsborne, après avoir exprimé son bon vouloir à l'idée que George RR Martin soit celui qui écrive l'histoire d'Elden Ring.

« From Software décide de créer un jeu de fantasy et de s'associer avec un romancier de fantasy, n'est-ce pas ? Et ils choisissent quelqu'un qui passe ses journées à bloguer sur la NFL, plutôt que la personne qui joue à leurs jeux depuis King's Field et qui les classe régulièrement dans son top 10 au fil du temps ? Qu'est-ce que vous en pensez, les gars ? »

Sanderson, qui a également écrit l'histoire du jeu d'escarmouche sur table Moonbreaker, n'hésite pas non plus à ajouter un peu de piment à l'absence de saut dédié dans la série. « Quiconque est allé voir Myazaki et lui a dit : “Euh, hé, tu sais qu'il y a une révolution qui a eu lieu dans les jeux vidéo. Tu devrais peut-être essayer – ça s'appelle un bouton de saut ! ” Et lui a montré Mario et il s'est dit : “Oh wow, tu peux avoir un bouton pour ça de nos jours ?” » Bien sûr, les vrais fans savent que si vous utilisez le saut pour franchir un obstacle dans Elden Ring, vous ne l'avez pas vraiment franchi.