Actualités / Jeux

Pas si massivement: le mode de maintenance de StarCraft II ne signifie pas que la partie est terminée

Pas si massivement: le mode de maintenance de StarCraft II ne signifie pas que la partie est terminée

Plus tôt ce mois-ci, nous avons appris que Blizzard mettait effectivement StarCraft II en mode maintenance. Compte tenu de ce qu’un grand fan de StarCraft II Je le suis, vous serez peut-être surpris d’apprendre que cela me convient en grande partie. Je ne pense pas que cela contredit mon affirmation antérieure selon laquelle StarCraft II a été la propriété la mieux gérée de Blizzard ces dernières années. Comme je l’ai expliqué dans cette chronique, SC2 n’a jamais été un jeu destiné à durer éternellement. Le fait qu’il ait continué à recevoir des mises à jour de contenu importantes aussi longtemps qu’il l’a fait est tout simplement incroyable.

Bien sûr, cela ne veut pas dire que je suis heureux à propos de tout cela. Ce n’est certainement pas une bonne nouvelle, et bien que j’accepte entièrement le fait que c’était inévitable, j’ai quelques frustrations quant à la manière et au moment où le développement de nouveaux contenus se termine.

C’est principalement juste qu’il y a des occasions manquées, en particulier en ce qui concerne la coopération, qui est le mode auquel moi et la plupart des autres joueurs ont consacré la plus grande partie de notre attention au cours des dernières années. La coopérative a été très bien traitée, bien sûr, mais elle aurait toujours pu être meilleure.

Il est difficile de dire que nous n’avons pas assez de commandants, mais les choix faits pour les derniers commandants sont discutables. Selendis, haut exécuteur de l’armada Protoss, a été l’un des commandants les plus demandés à peu près depuis la création de la coopérative, mais elle est toujours introuvable. Au lieu de cela, nous avons eu des personnages beaucoup moins populaires comme Tychus, Zeratul et Mengsk, dont deux n’étaient guère plus que des riffs reskinnés d’un commandant existant, Nova.

La plupart des gens imaginaient Selendis comme un commandant fortement axé sur les unités aériennes et les capitoles, qui restent une niche mal desservie. On peut soutenir que les Terriens ont maintenant des commandants aériens robustes, d’autant plus que le système de prestige a renforcé les constructions aériennes pour Raynor et Han et Horner, mais s’il existe des commandants Protoss avec des constructions aériennes viables, il n’y a toujours pas de commandant Protoss pour qui c’est la signature plutôt qu’un caractéristique latérale. J’aurais certainement préféré un vrai commandant de la Golden Armada à «Nova mais plus facile et en quelque sorte encore plus maîtrisé» ou «Nova mais Protoss».

Bien que la coopération ne soit pas un mode particulièrement axé sur l’histoire, j’espérais aussi que l’inclusion de Selendis pourrait atténuer la sous-utilisation de elle dans la campagne. Selendis avait été présenté comme un Big Deal au début SC2la vie, mais elle n’a jamais vraiment fini par passer beaucoup de temps sous les projecteurs.

Renegade Specter Gabriel Tosh est un autre personnage souvent demandé qui a été ignoré pour l’inclusion coopérative. Ce n’est pas quelqu’un qui m’a jamais particulièrement enthousiasmé, mais je sais que beaucoup l’étaient, et je l’aurais certainement pris à la tête de certains des commandants que nous avons en fait.

Il y a aussi certains modes et fonctionnalités que les gens ont demandés mais jamais reçus. L’un des plus basiques est une fonction de veto sur la carte, qui est une option pour les jeux compétitifs qui n’a jamais été ajoutée à la coopération malgré des demandes presque constantes pendant de nombreuses années. Je ne comprends vraiment pas pourquoi cela n’a jamais été ajouté, et c’est probablement ma plus grande plainte à propos de l’expérience coopérative habituellement stellaire.

Je jure que si je ne joue plus jamais à Lock and Load, ce sera trop tôt.

Enfin, nous avons également demandé un mode de survie sans fin à peu près depuis la création de la coopérative, et cela aussi n’est toujours pas visible.

Je suppose qu’il vaut la peine de noter que nous n’avons toujours pas ces classements coopératifs que nous avions promis il y a des années, mais j’ai toujours pensé que l’ajout d’un élément compétitif à la coopération était une idée terrible, donc je ne pleure pas exactement cela.

Cela dit, cette nouvelle ne signifie pas nécessairement que l’espoir pour toutes ces choses est entièrement mort. Quelque chose qui semble être perdu dans le brassage de cette nouvelle, c’est que tout ce que Blizzard a dit, c’est qu’il arrête le développement sur le DLC payant. Cela met très probablement le kibosh sur Selendis ou tout autre nouveau commandant de coopération, mais cela ne signifie pas nécessairement que nous n’obtiendrons jamais d’autres changements ou ajouts.

Je ne m’attendrais pas à grand chose, mais je pense qu’un certain degré de mises à jour est encore possible. Je garde espoir de nouveaux changements dans le système de prestige, par exemple; cela pourrait encore nécessiter un peu de polissage et ne nécessiterait que des ressources minimes. Peut-être que nous obtiendrons également ce veto sur la carte. Après si longtemps, je ne retiens pas mon souffle, mais tout est possible, non?

Même dans le pire des cas, je ne pense pas que cela signifie StarCraft II est DOA. Malgré tous les récents échecs de Blizzard, une chose qui n’a pas changé est qu’ils sont très dévoués à maintenir leurs jeux à long terme. Diablo II reçoit toujours des mises à jour, de temps en temps.

Et le SC2 la communauté semble toujours forte. Je me suis connecté plusieurs fois depuis que la nouvelle a éclaté, et à chaque fois, il y avait bien plus de dix mille personnes en ligne (et ce n’est que les serveurs de NA), et aucun temps d’attente significatif pour les matchs en coopération.

Les choses finiront par s’éteindre, mais je m’attends à ce que la communauté reste en assez bonne santé pendant un certain temps.

Cela laisse à considérer l’avenir de la franchise dans son ensemble, car l’annonce de Blizzard laisse entendre la possibilité de projets futurs dans le StarCraft univers. Je me trouve au mieux ambivalente face à cette idée.

C’est en partie parce que je n’ai pas la foi en Blizzard que j’avais l’habitude de faire, mais même si c’était toujours à son meilleur, SC2 est juste un acte incroyablement difficile à suivre. Il a bouclé tous les principaux fils de l’intrigue, et de haut en bas, c’était l’une des meilleures expériences de jeu que j’ai jamais eues. Pour être franc, je pense qu’il n’y a tout simplement nulle part où aller à partir d’ici mais vers le bas.

Je ne vais pas radier tout l’avenir StarCraft Les jeux sont invisibles, et j’accorde que j’aimerais toujours voir plus de contenu avec Nova en tant que star, mais dans l’état actuel des choses, vous devrez proposer quelque chose d’assez spécial pour me convaincre que plus de jeux dans ce cadre en valent la peine.

Et s’il te plait, pour l’amour de tout ce qui est bon, non StarCraft MMO. Ni maintenant, ni jamais. Je suis toujours salé, nous n’allons jamais avoir Warcraft IV. S’il doit y en avoir plus StarCraft, restez fidèle aux racines de la franchise. Ne le forcez pas dans un genre auquel il ne convient pas simplement parce que les gens en veulent un autre World of Warcraft.

Le monde du jeu en ligne évolue. Alors que la zone grise entre le mode solo et le MMO s’élargit de plus en plus, Tyler Edwards de Massively OP plonge dans cette nouvelle frontière en pleine expansion toutes les deux semaines dans Not So Massively, notre chronique sur la bataille royale, les OARPG, les tireurs de pillards et d’autres titres en ligne multijoueurs qui ne le sont pas. ‘t assez MMORPG.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *