Actualités / Jeux

Perfect Ten : des MMO qui ont acquis une réputation notoire

Perfect Ten : des MMO qui ont acquis une réputation notoire

Personne ne veut une mauvaise réputation. Je veux dire, vous ne pouvez pas vous faire approuver par tout le monde, mais vous n'êtes pas non plus obligé de faire tout votre possible pour offenser les gens et de montrer votre pire visage. Pour des raisons évidentes, les studios MMO travaillent dur pour cultiver une réputation positive, mais il est indéniable que toute bonne volonté n'est qu'une mauvaise décision loin d'être jetée à la poubelle.

Parfois, une mauvaise décision ou une circonstance malheureuse se traduit par une réputation qui suit un jeu jusqu'à son dernier jour. Aujourd'hui, nous allons examiner 10 de ces MMO qui sont devenus célèbres pour une raison ou une autre. Heureusement pour certains d'entre eux, ce sont des jeux assez solides même avec cette réputation, donc ce n'est pas comme si un gros mot valait toujours un titre pour de bon.

Anarchy Online : le pire lancement de MMO de tous les temps

Honnêtement, à ce stade, je ne peux même pas dire avec assurance que le premier MMO de Funcom détient toujours la couronne du pire lancement de tous les temps. Le fait est qu’il a acquis cette réputation grâce à son déploiement absolument atroce en 2001 et est devenu encore aujourd’hui une leçon de choses pour l’ensemble de l’industrie. Je veux dire, interrogez quelqu'un sur les mauvais lancements de MMO, et Anarchie va probablement figurer en tête de cette liste instantanément. C'était vraiment très mauvais, et il a fallu mois pour s'en remettre.

Scarlet Blade : Exploitation sans vergogne

Imaginez si ces “Joue-moi mon Seigneur” Évony les publicités de l'époque sont devenues un MMO, ou si Volleyball de plage Dead or Alive les personnages prenaient des épées et commençaient à se balancer, et vous obteniez lame écarlate. Je suis désolé d'annoncer que plusieurs auteurs de Massively-that-was ont joué à cela – avec un effet hilarant – mais même si vous ne voulez pas donner un clic à Frankengadget, les captures d'écran et les publicités présentaient un défilé sans fin de modèles d'anime légèrement vêtus qui se sont battus. en strings et des morceaux de ruban adhésif soigneusement placés. C’était le genre de jeu dont on se sentait justifié de se moquer, et quand il se terminait inévitablement, personne ne versait une larme.

Arche perdue : criblée de robots

Le MMOARPG importé d'Amazon avait beaucoup à offrir (et c'est toujours le cas) avec des critiques solides, une population élevée et une belle apparence. Mais le studio n’était malheureusement pas préparé à l’assaut des robots qui ont presque immédiatement infesté Arche perdue et a refusé d'être expulsé. C'est un problème tellement persistant que tout message dans lequel quelqu'un revient au jeu demandera inévitablement : « À quel point les robots sont-ils mauvais ces jours-ci ?

EVE Online : Créer une culture du « harden the F up »

La plupart des MMO veulent être aussi accessibles et accueillants que possible, avec des sauvegardes et des mécanismes pour faciliter l'entrée des joueurs dans le jeu et les aider à s'y implanter. EVE en ligne Cependant, CCP a pris une direction complètement différente, établissant très tôt qu'il s'agissait d'un jeu hardcore pour les mecs machos d'élite ou quelque chose du genre, et que si vous n'aviez pas la peau la plus épaisse, vous n'étiez pas les bienvenus. Même si cela donnait au studio un aspect avant-gardiste dans le sens du rock alternatif européen, cette attitude descendante a infecté la base de joueurs et a créé une culture qui repousse encore aujourd'hui de nombreux joueurs de MMO.

Kyle a un jardin sympa

Shroud of the Avatar : Traire sans cesse sa communauté

S’il y avait jamais eu une « chose sûre » pour un MMO à venir, nous pensions vraiment que c’était le cas. Linceul de l'Avatar. Nous avons eu la légende du MMO Richard Garriott libéré des contraintes du studio pour créer le jeu de son rêve et une légion d'adeptes enthousiastes qui ont investi des sommes considérables dans le financement participatif de sa vision. Et au lieu de proposer un jeu incroyable qui a révolutionné l’industrie, Garriott et Portalarium ont conçu une machine à traire de l’argent qui demandait sans cesse de l’argent aux fans à l’avance. À son arrivée, le jeu était si médiocre que Garriott et son studio se sont retirés du jeu pour laisser les subordonnés s'occuper du désordre.

EverQuest : ruiner les relations réelles

Il y a une bonne raison pour laquelle d'EverQuest Le premier surnom était « EverCrack » – la nouveauté et la popularité de ce MMORPG ont attiré beaucoup de gens dans le hardcore. Le côté sombre de cette situation était les dommages que cela causait aux relations, y compris des histoires de mariages qui s'effondraient à cause de la dépendance aux jeux vidéo. Wired a écrit un article à ce sujet en 1999, commençant par l'histoire d'un père de deux enfants accro : « Ne cherchez pas Godfrey dans un programme en 12 étapes de si tôt. Lui et plus de 150 000 autres joueurs sont trop occupés à chasser des monstres, à collecter du butin et à forger des alliances dans le monde MUD, où les joueurs se perdent pendant des jours en un rien de temps.

Star Citizen : développement sans fin et vaisseaux spatiaux hors de prix

Prenez un moment pour absorber le fait que Citoyen étoile a commencé le développement en 2010. Nous sommes maintenant en 2024, près d’une décennie et demie plus tard, et nous n’avons toujours pas de jeu lancé. Encore Citoyen étoile a vendu sans vergogne des vaisseaux spatiaux coûteux à ses fans pendant une grande partie de cette période, certains joueurs rapportant qu'ils avaient déjà dépensé des centaines, voire des milliers de dollars. Ce développement sans fin serait une plaisanterie s'il n'était pas aussi tragique.

Diablo Immortal : ventes payantes énormes

Si Blizzard voulait délibérément laisser tomber le Diablo foule, il n'aurait pas pu concevoir un scénario plus parfait que l'annonce d'un jeu mobile alors que les fans attendaient l'annonce d'une suite à part entière. Mais bon, ce ne serait peut-être pas si grave, pensaient certains ! Cela vaudrait peut-être la peine d'être vérifié !

Et puis Diablo Immortel publié avec l'un des modèles commerciaux pay-to-win les plus prédateurs que nous ayons jamais vu dans ce domaine. Il s'avère que, oui, Red Shirt Guy, c'était une blague du poisson d'avril après tout.

Rimshot.

Alganon : Aller au dépanneur un après-midi et ne jamais revenir

L'histoire tumultueuse de Alganon, un MMO fantastique par ailleurs générique, pourrait remplir un petit livre. Mais ce jeu est devenu tristement célèbre du jour au lendemain lorsque Derek Smart a mis le titre hors ligne pour la maintenance du serveur en 2017… et ne l'a plus jamais rallumé. Oh, il a promis Alganon revenez depuis, mais vous allez toujours attendre au moins jusqu'en 2025.

M2 : être supprimé accidentellement pour toujours

Peut-être celui du studio Hangame M2 n'est pas un titre qui signifie quelque chose pour vous ou pour quelqu'un d'autre, mais c'était un véritable MMO qui existait à un moment donné. Jusqu'à un après-midi d'octobre 2011, lorsque le titre a développé un problème de serveur critique et a été mis hors ligne pour un correctif. Cependant, il s'est avéré que le problème était bien pire que prévu et le studio n'a pas pu remettre le jeu en ligne ou restaurer à partir de sauvegardes. Pratiquement du jour au lendemain, sans avertissement, M2 est devenu sombre pour toujours et a cessé d'exister.