Actualités / Jeux

Ranma 1/2 : Ranma Saotome premier héro de shônen non-binaire ?

Ce n’est surement pas le shônen le plus connu en France mais Ranma 1/2 est une œuvre qui a connu un franc succès télévisé. Diffusé initialement sur TF1 dans le club dorothé entre septembre 1992 à Novembre 1994 avant d’être rediffusé dans les années 2000 sur la chaine mangas, ce shônen nous retrace l’histoire de ranma saotomé jeune pratiquant d’art martiaux qui au cours d’un entrainement avec son père se verra être victime dune « malédiction ». En tombant dans un lac magique ranma s’est vu être transformé en femme au contact de l’eau et son père lui en panda.

Si à l’époque nous n’avions pas fait le rapprochement avec la société dans laquelle nous visions, l’œuvre ranma 1/2 peut avoir un écho totalement différente dans notre société actuelle ou de plus de plus de personnes ne se sentent ni complètement homme ni complètement femme.

Ranma un personnage non binaire , une première dans le shônen nekketsu

Nous pouvons parler de shonen en avance sur son temps car dans Ranma 1/2 nous n’avons pas un mais deux protagoniste qui sont le même personnage mais de sexe différent, une grande première dans l’histoire du shônen qui jusqu’e la faisait dans le classique avec des personnage garçon dont nous suivions l’évolution.

Ranma 1/2 garde les code de base (art martiaux , rivalité entre école , combat , quête initiatique) mais l’angle y est différent puisque différents thèmes périphériques y sont abordés surtout liés à l’adolescence tels que la transformation de son propre corps, la découverte du corps de l’autre, la définition de son identité sexuelle, la rencontre amoureuse, le rapport père et fils et la place la gente féminine dans la société dites moderne.

Ranma 1/2 , un titre évocateur

Le titre « Ranma 1/2 » peut déjà prêter à la réflexion quand on connaît l’œuvre, le « 1/2 » peut signifier l’alternance de sexualité dont dispose notre jeune héro(ine) avec chacun ses qualités qu’ils peuvent apporter au sexe opposé. à travers ce titre Rumiko Takahashi veut nous faire réfléchir a une question précise sommes nous tous 1/2? Ranma Saotome symbolise parfaitement ce qu’on dit vis a vis de l’être humain « nous avons tous une part de féminité et une part de masculinité en nous » Mais en ce qui concerne Ranma c’est son changement assez rapide de garçon en fille qui tout est chamboulé par le changement d’apparence sexuée instantané d’un adolescent, et par le trouble que cela produit.

Ranma 1/2 dans notre société actuelle

l’œuvre de Rumiko Takahashi aurait surement eu un autre impact dans notre société actuelle depuis quelques années maintenant de plus en plus de jeune adolescent dès la puberté se posent de plus en plus de questions concernant leurs identités sexuelle. Certaines personnes non-binaires regrettent de ne pas pouvoir s’identifier à des personnages issus de la culture manga jap’animation alors que nous avions un protagoniste sur lequel ils peuvent s’identifier.

Ranma 1/2 , une vision progressiste de la sexualité

Ranma 1/2 est aussi l’un des premier shônen ou le non genre est perçu comme une sexualité en soit et ou la binarité est balayé d’un revers de la main.

Cette vision qui est en phase avec notre temps ou nous pouvons choisir d’être ou ne pas être uniquement un homme ou uniquement une femme et de l’assumer. Une sexualité qui est de moins en moins tabou ou les jeunes adolescents et jeunes adultes explorent leurs corps a l’instar de Ranma saotomé afin de découvrir à travers différentes épreuves leur véritable identité.

si vous ne connaissez ce classique de Rumiko Takahashi je vous recommande vivement de vous plonger dans les 38 tomes du mangas ou dans l’adaptation animé de 161 épisodes qui a été salué aussi bien par les critiques masculines que féminines.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.