Actualités / Jeux

Rencontrez les fans qui localisent les jeux perdus de Yakuza, Trails et Final Fantasy

Localiser un jeu du japonais vers l’anglais n’est pas une tâche facile. C’est encore plus difficile lorsque vous essayez de le faire parallèlement à un emploi à temps plein. Malgré cela, une multitude de groupes de fans ont pris l’initiative de faire le travail pour les fans de l’Ouest qui n’ont jamais eu la chance de les découvrir. Le Geofront est l’un de ces groupes, assumant la tâche monumentale de traduire deux énormes jeux RPG exclusifs au Japon, Zero No Kiseki (Trails From Zero) et Ao No Kiseki (Trails to Azure). Les deux titres, connus sous le nom de jeux Crossbell, comblent le fossé entre Trails in the Sky et Trails of Cold Steel.

Les traductions de fans existent depuis des décennies, mais ces dernières années, le nombre de projets a augmenté, certaines séries devenant plus populaires. En 2020, The Geofront a publié une traduction complète de Trails From Zero et a annoncé peu de temps après qu’il travaillerait sur Trails to Azure. «Nous aimons tous le jeu», déclare Zerker, l’un des principaux traducteurs de Trails to Azure. « Nous voulons donc lui donner le traitement que nous pensons qu’il mérite, et cela signifie aller plus loin que le processus de traduction et d’édition, nous voulons vraiment le traiter comme s’il était en fait localisé. »

Le Geofront s’est formé après la réunion des actionnaires de Nihon Falcom en 2016, lorsque les fans ont de nouveau entendu dire que la société n’avait pas l’intention de localiser les jeux Crossbell. Des traductions très basiques ont été publiées des années auparavant sur les forums Heroes of Legend par un utilisateur nommé Flame. Les membres fondateurs de The Geofront ont contacté Flame et ont décidé de reprendre le projet. À partir de là, l’accent est mis sur la façon de rendre justice au jeu et sur la façon de donner aux fans l’expérience la plus complète possible, même en améliorant la version PC originale du jeu.

«Il convient de souligner qu’avant de vraiment mettre la main dessus, le port PC d’origine manquait de nombreuses fonctionnalités de base. Pas seulement la qualité de vie que nous avons maintenant; la prise en charge des contrôleurs était particulièrement défaillante », déclare Cata, traducteur sur Trails to Azure.

Traduction de Trails From Zero fan

Ceci est particulièrement difficile car The Geofront est entièrement géré par des bénévoles qui ne disposent pas des ressources auxquelles un développeur aurait accès. «En gros, j’allais au travail, je faisais mes huit heures par jour, je rentrais à la maison, je faisais une sieste, puis je travaillais sur Trails From Zero jusqu’à ce que je doive faire des choses réelles pour survivre. J’allais dormir, me réveiller et faire la même chose le lendemain pendant environ trois mois d’affilée », explique Ribose, programmeur chez The Geofront.

La passion est la force motrice derrière tout, et c’est quelque chose que l’on voit dans tous les autres groupes de traduction de fans. Un autre groupe de ce type, Team Historic, travaille à la traduction de Yakuza Ishin, un spin-off sur la période Bakumatsu au Japon qui n’a jamais été publié en Occident. Avec Team Historic, un utilisateur nommé KHHSubs a travaillé sur le téléchargement de playthroughs traduits de jeux Yakuza sur YouTube, comme le spin-off PSP Black Panther.

«J’ai commencé à le faire pour m’aider à améliorer mon japonais», dit KHHSubs, «mais je voulais aussi donner aux gens qui ne connaissent pas la langue une chance d’apprécier l’histoire.»

Traduction Yakuza Ishin fan

Malgré leurs différences, Team Historic et Geofront soulignent l’importance de l’organisation. Historic utilise un panneau de tickets pour traduire les lignes au fur et à mesure que l’histoire progresse, tandis que Geofront compile une feuille de calcul massive avec des colonnes pour le japonais brut, la traduction de base, puis la version modifiée.

Nous voulons que ces correctifs se sentent aussi naturels qu’une localisation officielle

Zerker

Traducteur principal

Les fans ont trouvé d’autres moyens innovants d’amener les jeux à l’ouest. La version de Richterwilker du jeu mobile Final Fantasy 2004, Before Crisis: Final Fantasy VII, est entièrement réalisée dans RPG Maker. «Je travaille généralement en recréant des scénarios et des sprites à travers des captures d’écran, des séquences vidéo et une description de la façon dont il joue pour le rendre aussi proche que possible de l’original», explique Richterwilker sur la page itch.io du jeu. Ce n’est pas un remake en tête-à-tête, car le cadre limité de RPG Maker ne permet pas une correspondance exacte en matière de gameplay, mais c’est un effort impressionnant qui permet aux fans anglophones de jouer un morceau de la série qu’ils ne pouvaient pas. t avant.

L’un des plus grands défis de tout projet de traduction consiste à rester fidèle au reste de la série, et c’est quelque chose que Team Historic et les équipes Geofront abordent de différentes manières. Team Historic dit: «Nous sommes liés par nos propres interprétations des personnages, mais nous faisons référence à d’autres jeux Yakuza dans le but de rester fidèles à la RGG Studio style d’écriture ».

Fête dans Trails From Zero

Geofront, d’autre part, essaie de rester cohérent avec les jeux Trails passés et présents. L’équipe travaillait sur Trails to Azure lors de la sortie de Trails of Cold Steel IV en 2020, ce qui signifiait que chaque membre de l’équipe devait jouer à travers la traduction officielle de NIS America pour voir s’il y avait quelque chose à ajuster.

«Nous voulons que ces correctifs se sentent aussi naturels qu’une localisation officielle», déclare Zerker. «Même si nous ne sommes pas d’accord avec certaines décisions, nous le garderons car c’est ainsi [the official translation] est et nous voulons que ce soit aussi naturel que possible pour les personnes qui jouent les patchs. »

Bien sûr, comme ce ne sont pas des traductions officielles, les traducteurs fans sont également confrontés à la menace de fermer leur projet. Geofront et Team Historic soulignent que leur travail ne remplace pas une traduction officielle, si cela devait arriver.

Logo historique de l'équipe

«Si une localisation officielle était annoncée pour Yakuza Ishin, nous publierions toujours notre traduction en raison du travail acharné que nous avons tous investi dans ce projet», déclare Team Historic, «mais un individu devra quand même acheter le jeu pour pouvoir utilisez le patch. En fin de compte, il s’agit toujours de l’adresse IP de Sega et nous voulons nous assurer que nous faisons tout ce qu’il faut pour que cela soit entre les mains d’environ 2 000 fans dévoués.

J’irais travailler, faire mes huit heures, rentrer à la maison, faire une sieste, puis travailler sur Trails jusqu’à ce que je doive faire des choses dans la vraie vie

Ribose

Programmeur

Les deux projets ont bénéficié d’un fort soutien de la part des communautés respectives, les fans ayant soif de vivre des expériences qui aident à étoffer leur série préférée. C’est un travail difficile avec peu ou pas de récompense tangible. Alors, que pensent les groupes de traduction de fans de leur place dans l’industrie du jeu au sens large? Team Historic dit que les traductions des fans ne devraient pas être nécessaires, mais l’équipe est heureuse de jouer un petit rôle pour rendre ses jeux préférés plus accessibles.

«De nos jours, j’ai l’impression que beaucoup d’efforts des fans pour amener les jeux japonais se résument principalement à la visibilité», explique Ribose. «Il y a beaucoup de débats sur la question de savoir si c’est une bonne chose ou non, et si les fans devraient ou non être ceux qui effectuent les localisations. Cela se produit dans toutes sortes d’espaces, y compris les mangas et les anime. Quand je suis entré dans le fandom Falcom, je ne pense pas que beaucoup de gens parlaient de Trails From Zero – c’était juste l’un des jeux qui a été manqué. Mais, si vous avez parlé de Trails From Zero avec n’importe qui dans le fandom Falcom maintenant, tout le monde sait ce que c’est. Tout le monde a la chance d’y jouer, et de plus en plus de gens réclament une localisation officielle maintenant qu’auparavant. »

Conversation dans Trails From Zero

Il existe de nombreux projets de traduction de fans qui ne parviennent jamais à démarrer, et quelques-uns se terminent malheureusement soit à cause de la pression juridique, soit à cause de la pression qu’ils exercent sur les volontaires qui y travaillent. Pour ceux qui s’en sortent, cependant, cela peut être une expérience enrichissante qui aide la communauté à toucher de nouvelles personnes.

En rapport: Voici les meilleurs jeux d’histoire sur PC

Pour Zerker, il y a un moment spécifique qui explique pourquoi l’équipe de The Geofront fait ce qu’elle fait. À mi-chemin de Trails to Azure, il y a une scène sur les toits entre le protagoniste Lloyd Bannings et son collègue Ellie MacDowell, qui occupe une place spéciale dans le cœur collectif de la communauté.

«J’ai mis tout mon cœur et mon âme dans la réalisation de cette scène», déclare Zerker. «Je suis toujours convaincu que c’est la meilleure chose que j’aie jamais écrite de ma vie. Il est passé par plusieurs étapes d’édition, mais au moment où vous faites fonctionner la construction du scénario et que vous voyez les mots que vous avez écrits dans un jeu que vous aimez, c’est une expérience vraiment incroyable. Voir les gens jouer et les entendre montrer cette scène comme un exemple de la qualité mise en place par l’équipe? C’est un honneur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *