Actualités

Revue de l’édition définitive – Vers le nouveau monde

Wpoule il est sorti en 2005, Age of Empires III a été considéré comme une déception. Je devrais le savoir; J’ai encore une copie originale. Une partie de cela était l’attente: Age of Empires II est un chef-d’œuvre et reste l’un des meilleurs jeux RTS jamais créés. Age of Empires III c’est bien. Ou du moins c’était à la sortie. Mais lorsque vous passez d’un chef-d’œuvre à un excellent résultat, la déception est inévitable. C’était en partie le cadre: l’époque coloniale ne semblait pas aussi intéressante que le moyen âge; la mécanique de la ville natale, bien qu’en théorie, ne se sentait jamais vraiment bien; mettre le deck building dans un RTS était bizarre; les cartes étaient plus petites; il y avait moins de campagnes et de civilisations; l’ajout d’armes à feu a rendu les unités de mêlée presque sans valeur; et tandis que Age of Empires II a suivi de véritables personnages historiques comme Jeanne d’Arc et El Cid à travers de vraies batailles, les campagnes d’Age of Empires III étaient de la fiction historique. Age of Empires III n’est pas mal – mais ça n’a jamais semblé Age of Empires. Même Ensemble le savait: ils ont essayé de changer le nom du jeu avant sa sortie. De toute évidence, cela n’a pas fonctionné.

Plutôt que de voir Age of Empires IIICependant, les faiblesses de la société comme un problème, les développeurs Forgotten Empires et Tantalus Media semblent avoir considéré cela comme un défi. Age of Empires III: édition définitive est moins un remasterisation et plus une refonte qui rend un jeu profondément défectueux nettement meilleur sans changer fondamentalement les parties qui fonctionnaient.

Age of Empires 3 édition définitive

« Le Édition définitive ça a l’air superbe. Le jeu prend en charge les résolutions 4K et propose des ressources 3D reconstruites. Presque tout a été retouché, des textures aux effets d’éclairage et de particules, aux animations et à la physique. « 

Commençons par éliminer les éléments évidents: le Édition définitive ça a l’air superbe. Le jeu prend en charge les résolutions 4K et propose des ressources 3D reconstruites. Presque tout a été retouché, des textures aux effets d’éclairage et de particules, aux animations et à la physique. Age of Empires III a quinze ans, et vous pouvez parfois le voir lorsque vous regardez les modèles de personnages du jeu, mais c’est un très joli jeu. La conception sonore et la bande-son du jeu ont également été améliorées, avec une nouvelle musique pour chaque civilisation. Age of Empires a toujours eu une excellente bande-son, et ces nouvelles pistes et améliorations font que tout sonne mieux. Tout cela est attendu d’un remaster moderne, mais cela ne change pas le travail impressionnant que les studios ont fait pour faire Age of Empires III look et son le meilleur qu’il ait jamais eu.

Aussi impressionnantes que soient les améliorations visuelles et audio, elles pâlissent par rapport au travail effectué sur le gameplay. L’amélioration la plus évidente a été apportée à l’interface utilisateur du jeu, qui prend désormais en charge 3 options différentes, y compris la configuration apparue dans le jeu d’origine. Bien que je pense que la meilleure configuration d’interface utilisateur ici est celle sur laquelle le jeu par défaut, car elle ressemble à une interface utilisateur que vous verriez dans un RTS moderne, c’est bien que les développeurs aient donné aux gens la possibilité de choisir ce qu’ils veulent. L’ajout de barres de progression sur les bâtiments, plus de niveaux de zoom, de nouvelles formations navales et la possibilité de vérifier votre arbre technologique dans le jeu, qui n’était, étonnamment, pas dans la version originale, ne sont que la cerise sur le gâteau.

D’accord, ça a l’air bien et ça sonne bien. En termes de gameplay, Age of Empires III joue beaucoup comme avant. Vous choisissez parmi l’une des 16 civilisations proposées et transformez votre petite base en une colonie prospère. Les ouvriers abattent des arbres, extraient du métal et collectent de la nourriture, qui peut être utilisée pour construire des bâtiments, former des armées et passer à l’âge suivant, ce qui ouvre de nouvelles technologies et des bonus. Au fur et à mesure que vous jouez, votre colonie gagnera de l’expérience, qui peut être utilisée pour demander des expéditions depuis votre ville natale. Ces envois peuvent varier de la nourriture et des fournitures aux soldats ou aux buffs permanents et ils sont essentiels pour garder votre armée en forme de combat, faire des recherches sur les améliorations et développer votre colonie. Le succès signifie explorer la carte, sécuriser des ressources précieuses, trouver des trésors cachés protégés par de dangereux PNJ et établir des routes commerciales tout en combattant vos ennemis ou en établissant des alliances stratégiques. À la manière d’Age of Empires, vous n’avez pas à gagner par la conquête militaire. Vous pouvez remporter la victoire en tenant plus de la moitié des routes commerciales sur la carte, en tuant le régent ennemi en mode Régicide ou en tenant la colline dans King of the Hill. Age of Empires III malheureusement, ne présente pas les conditions de victoire variées de ses prédécesseurs – vous ne pouvez pas simplement construire une merveille et la conserver pendant quelques centaines d’années – mais cela vous donne plus d’options que les jeux RTS plus traditionnels.

«D’accord», pourriez-vous dire. «Cela ressemble beaucoup au même jeu sorti en 2005. Quelles sont ces nouvelles améliorations de gameplay dont vous parlez?» Eh bien, la première est que toutes les cartes / expéditions de la ville de résidence sont débloquées dès le départ cette fois-ci, vous n’avez donc pas besoin de monter de niveau pour construire le deck que vous voulez. le Édition définitive propose également plusieurs decks pré-construits pour chaque faction, vous pouvez donc vous lancer directement dans le jeu si vous êtes comme moi et que vous ne voulez pas penser à la construction de deck dans un RTS. L’IA a également connu des améliorations significatives: elle construira des armées plus diversifiées, utilisera des tactiques de délit de fuite et se retirera des combats perdus. Il y a aussi la nouvelle difficulté «Extrême» si vous recherchez un défi sérieux.

Forgotten Empires et Tantalus Media ont également ajouté deux nouveaux modes au jeu: The Art of War et Historical Battles. Le premier est une série de missions de défi destinées à tester vos compétences et à aider les joueurs à combler le fossé entre les modes solo et multijoueur. Le jeu vous donne les bases via une vidéo d’introduction et des objectifs de missions, et offre des conseils si vous avez des difficultés pendant que vous jouez. Vous êtes marqué en fonction de vos performances, il y a donc une incitation à s’y tenir, et c’est un bon moyen d’apprendre les mécanismes plus profonds du jeu. Les batailles historiques sont essentiellement des mini-campagnes qui vous plongent dans des événements réels, tout comme les jeux précédents de la série. Si vous avez manqué les campagnes les plus axées sur l’histoire de Age of Empires II, c’est le mode qu’il vous faut.

le Édition définitive présente également les 8 campagnes du jeu original et ses extensions. Il y a 54 missions ici en tout, vous aurez donc beaucoup à faire. Les développeurs ne se sont pas non plus reposés sur leurs lauriers ici. Une grande partie du contenu ici a été repensé et amélioré pour répondre aux normes modernes, ce qui rend le jeu plus amusant à jouer. De loin, le plus gros travail a été fait à la civilisation amérindienne. Leur représentation dans le jeu original était historiquement inexacte, à la fois en termes de narration et de gameplay. Les studios ont pris ces critiques à cœur, demandant à un écrivain d’origine amérindienne de corriger les erreurs et de réécrire tout le deuxième acte de la campagne. En outre, ils ont également refait plusieurs mécanismes de la faction, ce qui rend simultanément leur représentation des Amérindiens plus précise et plus convaincante à jouer.

Age of Empires 3 édition définitive

« Le Édition définitive ajoute également deux nouvelles civilisations, les Incas et les Suédois, qui apportent des styles de jeu complètement nouveaux à la table. « 

le Édition définitive ajoute également deux nouvelles civilisations, les Incas et les Suédois, qui apportent des styles de jeu complètement nouveaux à la table. Age of Empires IIIles différentes factions de IIC’est fait, mais le revers de la médaille est qu’ils se sentent tous uniques, chacun avec sa propre variation de bâtiments et d’unités qui s’additionnent à des styles de jeu complètement différents. Les Chinois, par exemple, recrutent leurs armées en vrac et en forçant des alliances avec des nations européennes, tandis que les Amérindiens échangent des fourrures plutôt que des mines et peuvent faire appel à des buffs spéciaux pour tout améliorer, des prouesses au combat de leur unité à la vitesse à laquelle ils s’entraînent. . Chacune des quatorze factions différentes est différente, et en ajouter deux autres au mix est la cerise sur un remaster déjà excellent.

Si la vaste campagne du jeu et les escarmouches contre la nouvelle IA améliorée ne vous suffisent pas, vous pouvez également consulter le mode multijoueur du jeu. Le jeu a été rééquilibré et propose un matchmaking, des échelles et des classements, plusieurs nouvelles cartes, un mode spectateur et un gameplay rééquilibré. Il y a même un support mod. Je n’ai pas pu tester la pré-version multijoueur, mais elle est construite sur le même backend que les éditions définitives de Age of Empires et Age of Empires II.

En tout, Age of Empires III: édition définitive poursuit la tendance de Forgotten Empires à publier des remasters remarquables. Il y a eu une tonne de travail ici, un Age of Empires III est un meilleur jeu à cause de cela. Cela ne règle pas tout ce qui ne va pas avec Age of Empires III. Le rythme du jeu est souvent remarquablement lent, surtout en début de partie. Les campagnes, bien que meilleures, ne sont pas aussi bonnes que Age of Empires IIEt bien que la ville natale ne soit pas une idée terrible, l’accent mis sur la construction de ponts et l’expérience semble souvent déplacé. Ça ne va pas. Et bien que chaque civilisation se sente différente, elles se sentent également remarquablement petites, manquant à la fois de grandeur et de variété Age of Empire IIcivilisations.

Age of Empires 3 édition définitive

« Si tu n’aimes pas déjà Age of Empires III, il est peu probable que cette édition change complètement d’avis. Je ne m’aime toujours pas, mais je l’aime mieux qu’en 2005. « 

Age of Empires III était un jeu audacieux quand il est sorti; ça l’est toujours. Ensemble Studios a eu le courage d’expérimenter avec leur franchise la plus réussie après leurs plus grands succès, et cela mérite des éloges. Age of Empires III fait beaucoup de choses bien, mais sa volonté d’expérimenter signifie qu’il se trompe aussi beaucoup. Ce que vous pensez du jeu dépendra en grande partie de votre appréciation du concept de la ville natale et de votre tolérance à l’égard de sa marque particulière de fiction historique. Je ne me soucie toujours pas particulièrement de plusieurs des campagnes, bien que l’ajout de batailles historiques aille un long chemin. Je n’aime toujours pas la ville natale, même si elle est sans aucun doute meilleure qu’elle ne l’était auparavant.

Age of Empires III reste un jeu profondément imparfait, mais Forgotten Realms et Tantalus Media ont fait un excellent travail de remasterisation. Si tu n’aimes pas déjà Age of Empires III, il est peu probable que cette édition change complètement d’avis. Je n’aime toujours pas moi, mais je l’aime mieux qu’en 2005. Les ajouts des batailles historiques, des nouvelles civilisations et une campagne remaniée résolvent de nombreux problèmes du jeu. Mais plusieurs Age of Empires IIILe problème est intégré dans la fondation du jeu. Il aurait été impossible de les réparer sans changer fondamentalement le fonctionnement du jeu. Forgotten Realms n’a pas fait cela. Ce qu’ils ont fait, c’est polir ce qui était là pour un éclat miroir et ajouter des choses qui comblent les lacunes de ce que nous attendons d’un Age of Empires Jeu. Age of Empires III n’est pas Age of Empires II, Et ça n’arrivera jamais. Mais cette version est très, très bonne. Et pour un jeu que beaucoup considèrent comme une déception, c’est plus que suffisant.

Ce jeu a été testé sur PC.

LE BON

Visuels et son magnifiquement remastérisés. Les batailles historiques sont géniales. L’art de la guerre est un bon outil pédagogique. Toutes les cartes de la ville de résidence sont déverrouillées au début. Une meilleure représentation des Amérindiens. Deux nouvelles factions. Une tonne de contenu.

LE MAUVAIS

Le gameplay est lent. Les villes d’origine vont bien. Les factions se sentent petites. Les scénarios de campagne sont de la fiction historique.

Verdict final

Age of Empires 3 est toujours imparfait, mais Forgotten Empires et Tantalus Media ont livré un excellent remaster qui améliore le jeu de presque toutes les manières.

Une copie de ce jeu a été fournie par le développeur / éditeur à des fins d’examen. Cliquez ici pour en savoir plus sur notre politique d’avis.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *