À la une, Actualités / Jeux, Playstation

Square Enix propose une mise à niveau de 30 $ pour jouer à Life is Strange : Double Exposure deux semaines plus tôt

Quelques jours d'accès anticipé pour les jeux attendus, solo et multijoueur, sont quelque chose que nous voyons les éditeurs essayer de plus en plus, et nous nous sommes rendus coupables d'avoir nous-mêmes craché un supplément pour ce privilège dans certains cas sélectionnés. Square Enix, toujours pionnier, a poussé ce concept le plus loin que nous ayons jamais vu, en proposant une mise à niveau numérique de 30 $ pour jouer au jeu très narratif Life is Strange : Double Exposure quinze jours plus tôt.

Comme détaillé par Eurogamer, le jeu de base est au prix de 50 $ (ou votre équivalent local). Mais si vous optez pour l'Ultimate Edition à 80 $, vous recevrez un « accès avancé aux chapitres 1 et 2 » deux semaines complètes avant la date de sortie prévue du jeu, le 29 octobre. L'édition Ultimate comprend également une gamme d'options cosmétiques pour le protagoniste Max Caulfield et une quête secondaire supplémentaire concernant les chats si vous étiez toujours sur la clôture.

Notre première impression est que cela, bien que sale, serait toujours la direction logique dans laquelle les corps prendraient un accès anticipé payant. Assez de joueurs sont prêts à payer un supplément pour jouer plus tôt, sinon des sociétés comme Square Enix éviteraient l'atteinte à leur réputation (et à des articles comme celui-ci) que de tels mouvements entraînent inévitablement.

Pourtant, pour une histoire et une série épisodique remplie de spoilers comme Life is Strange, cela semble particulièrement flagrant, une avancée considérable par rapport aux deux ou trois jours que nous sommes devenus atteints du syndrome de Stockholm en acceptant. Il s’agit peut-être de la période d’accès anticipé payant la plus longue dont nous ayons jamais entendu parler. Les fans sont furieux du potentiel de spoilers, même s'il ne s'agit que des deux premiers épisodes. Comme l'a dit de manière mémorable Steven Korkowsky, localisateur de jeux vidéo, sur Twitter : “Hella f*** off !”