Actualités / Jeux

Stick and Rudder: La deuxième phase alpha d’Elite Dangerous Odyssey avait plus de bonté FPS et encore plus de bugs

Le tout qui a constitué la deuxième phase de Élite dangereuse Les tests alpha d’Odyssey pourraient facilement être divisés en deux parties: Frontline Solutions et le gameplay de la zone de combat associé, et pouvoir rejoindre des amis pour tout ce que nous voulions sans utiliser Holo-Me. D’après mon expérience, le premier se sentait un peu plus assemblé tandis que le second avait besoin d’être aplani.

Je vais commencer par l’élément de groupe de la phase 2: les zones de combat. Pour ceux qui n’ont pas suivi, ce sont des escarmouches à pied dans les bases du système lorsque la simulation en arrière-plan voit un système en état de guerre. Être capable de prendre part à des conflits et éventuellement de changer leur issue n’est pas nouveau, mais c’est la première fois que les joueurs pourront réellement se joindre au combat FPS au lieu du combat à bord des navires. Après tout, même Star Wars a eu des batailles terrestres et aériennes.

J’ai commencé mes premières tentatives de cette boucle de jeu en jeu privé avec mon mari et ma bonne amie Britarnya, ce qui signifiait que nos coéquipiers et adversaires étaient tous de l’IA. Cela a rendu toute l’affaire un peu simple car l’IA à pied laisse encore un peu à désirer en termes d’intelligence, mais ce n’était pas non plus une promenade complète car mon mari a été éliminé après avoir avancé allègrement sans nous en remorque. Tout comme dans les autres missions à pied, la coordination a été la clé du succès car Brit a pris le rôle de chef d’escouade, appelant les contacts et leurs en-têtes pendant que nous concentrions le feu sur les ennemis.

Il faut dire que le combat FPS en Élite Odyssey ne rivalisera avec aucun des MMO de tir ou des jeux multijoueurs les plus dédiés. Ce n’est pas non destin ou alors Halo par n’importe quel effort d’imagination. Pourtant, l’utilisation de la nouvelle combinaison de combat Dominator signifiait que nous pouvions porter deux grandes armes à la fois, ce qui signifie que je devais utiliser un SMG laser plus grand pour casser les boucliers et passer à un fusil d’assaut cinétique plus grand pour améliorer la santé, et tout me semblait extrêmement bien. . De plus, les objectifs de la mission pour chaque zone de combat étaient exactement les mêmes, gardant les choses à la fois simples et peut-être un peu obsolètes.

Bien sûr, une fois que j’ai fait quelques courses en Open Play, les choses sont devenues beaucoup plus épicées. Comme on pouvait s’y attendre, affronter des adversaires humains a rendu les combats beaucoup plus intenses et rendu les combats gagnants beaucoup plus agréables (les rares fois où j’ai gagné des combats, de toute façon). Le facteur x du PvP et le fait que mourir signifiait un échec de la mission et un retour en bateau vers la station d’où j’étais parti faisaient du combat un mélange intéressant. C’était en partie palpitant alors que mon adversaire et moi essayions d’utiliser la couverture dans un équilibre prudent entre le combat ou la course pour la sécurité, et une partie des manigances de combat FPS typiques car les ennemis profiteraient de la faible gravité pour sauter. Certaines choses ne changent jamais.

En ce qui concerne les récompenses, je ne suis pas sûr que ce soit une activité qui finirait par être lucrative du point de vue des crédits, mais elle a semblé rapporter des récompenses de réputation, ce qui semble toujours être le plus grand facteur de motivation pour participer à ces activités de guerre de toute façon.

Je ne suis pas sûr de rechercher des zones de combat tout le temps une fois qu’Odyssey arrive dans le jeu de base, mais s’il y a un combat qui éclate et que l’humeur de la faction frappe, je pense que j’attendrai cela avec impatience. . Je ne suis pas un combattant particulièrement habile, mais la pratique a commencé à devenir parfaite et je revenais encore et encore, donc il y a quelque chose là, clairement.

Sinon, la majeure partie de mon temps passé dans la phase deux a été consacrée à essayer de rejoindre physiquement mes amis pour notre propre plaisir. Cela s’est heurté à de nombreux obstacles, car de nombreux problèmes de connexion, plantages et autres bugs nous ont empêchés de passer vraiment du temps ensemble. Entrer dans le vaisseau d’un ami ne fonctionnait pas immédiatement depuis le hangar. Lorsque nous avons pu travailler sur la façon de nous asseoir dans un siège ouvert à plusieurs équipages, entrer dans un SRV à partir de là a provoqué un accident. Invoquer mon vaisseau dans une zone de combat a constamment vu ma connexion expirer, mais appeler un taxi Apex fonctionnait. Les instances ont fini par être maudites au hasard, car nous aurions des erreurs de connexion lors de la déformation vers le système ou l’emplacement d’un ami.

Tout cela était certainement attendu comme un véritable test alpha, mais ce n’était pas moins frustrant. Heureusement, cependant, les correctifs semblent lentement aplanir un peu plus les choses, et les brefs moments où j’ai pu profiter de gaffes avec mes amis ont fini par en valoir la peine. À un moment donné, j’ai essayé de soulever mon mari du sol alors qu’il se tenait sur mon navire (il est mort) et mon ami a essayé de m’aider à escalader une montagne en garant mon SRV sur le dessus de son navire (je suis mort). À un autre moment, Brit et moi nous sommes promenés tranquillement sur la surface d’une planète, avec elle à pied et moi dans un SRV conduisant lentement à côté dans un jeu très joli et froid. Tout était cassé mais sublime en même temps.

Je suis en fait un peu surpris que nous soyons déjà à la phase trois, pour être honnête. J’espérais en quelque sorte que la phase deux durerait un peu plus longtemps afin de résoudre les bogues et les problèmes. Espérons que cette prochaine phase se révélera un peu plus stable. Nous faisons déjà des plans tous les trois; nous avons établi une sorte de base planétaire qui n’est pas trop loin des zones de conflit qui pourraient surgir, et nous avons une exobiologie à essayer et une nouvelle planète sur laquelle nous amuser à notre guise. La vie dans Odyssey est ridée mais plutôt bonne, et j’ai toujours hâte d’essayer de nouvelles choses.

Je tiens également à remercier Britarnya de m’avoir permis d’utiliser ses captures d’écran dans cet article. Je parie que vous pouvez deviner lesquels sont les siens et lesquels sont les miens.

Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *