Actualités / Jeux

Un redémarrage de Alone in the Dark vient de l’écrivain Soma and Amnesia: Dark Descent

Un redémarrage de Alone in the Dark vient de l'écrivain Soma and Amnesia: Dark Descent

A aujourd’hui Vitrine numérique THQ Nordic 2022le développeur Pieces Interactive a annoncé une Seul dans le noir redémarrage, en raison de la sortie sur PS5, Xbox Series X et PC. Il n’y a pas encore de date de sortie, mais lors d’un événement de prévisualisation à huis clos, on nous a dit que le jeu était actuellement en « pré-alpha » – alors ne vous y attendez pas de sitôt (bien qu’il soit en développement depuis » fin 2019 ‘).

Le producteur exécutif de THQ Nordic, Michael Paeck, a déclaré que les jeux récents (comme les remakes de Resident Evil, les titres de Silent Hill et Dead Space) visaient davantage la «terreur» que «l’horreur», et l’équipe souhaite que ce nouveau titre revienne à ce qui a fait le original 1992 Alone in the Dark spécial. L’équipe a constamment fait référence à l’atmosphère dense et riche du premier jeu, et à quel point elle veut recréer cela dans ce nouveau jeu – quelque 30 ans après le lancement de l’original.

De retour en Louisiane, nous allons.

D’après une première bande-annonce que nous avons vue jusqu’à présent, le jeu semble similaire aux remakes de Resident Evil avec lesquels Capcom a connu tant de succès. C’est une refonte complète du premier jeu, avec l’écrivain SOMA et Amnesia: Dark Descent, Mikael Hedberg, venant diriger le récit du projet.

« Derceto Manor, le cadre du premier jeu Alone in the Dark avait à la fois un caractère et une trame de fond, c’est pourquoi nous voulions revenir en arrière, au moins d’une certaine manière », explique Hedberg lors de l’avant-première. « Mais nous voulions également comprendre son heure et son lieu – cela se passe en Louisiane, pas dans votre lieu typique de la Nouvelle-Angleterre [other horror titles have used]. L’élément gothique méridional a sa propre saveur, qui n’est pas beaucoup explorée dans les jeux. »

Edward Carnby s’approche du manoir Derceto.

Hedberg poursuit en disant qu’il « a sur-analysé les rythmes de l’histoire et le cadre de l’original » pour tirer davantage parti du cadre et de l’emplacement du jeu original. Le jeu est donc en quelque sorte un redémarrage, plutôt qu’un remake : des éléments du premier jeu traversent ce titre, mais il a sa propre histoire et sa propre identité.

Mais cela s’inspire toujours beaucoup du premier jeu : nous voyons notre décor à Derceto Manor : un hôpital psychiatrique pour les riches et les riches. Le jeu démarre avec Jeremy Hartwood, un patient de l’établissement, envoyant une lettre à sa nièce, Emily, qui s’inquiète et envisage de le voir. Obtenant de mauvaises vibrations de sa lettre, elle engage un détective privé (pilier de la série, Edward Carnby) pour l’accompagner.

Attendez-vous à une horreur riche et sombre dans Alone in the Dark.

Comme pour les remakes de Resident Evil, vous pouvez incarner Emily Hartwood ou Edward Carnby pour traverser le jeu – et Hedberg nous dit « vous voudrez jouer deux fois au jeu pour tirer le meilleur parti de celui-ci ».

Le jeu ne se déroule pas seulement dans le manoir non plus : selon l’aperçu, on nous a dit que vous ouvrirez également des portails vers des mondes au-delà du manoir lui-même. Cela signifie que vous explorerez également les profondeurs du bayou et un cimetière près de la Nouvelle-Orléans, à tout le moins.

C’est une conception de créature professionnelle, juste là.

Guy Davis, un concepteur de créatures qui a travaillé avec Guillermo del Toro, a fourni des illustrations de monstres pour Pacific Rim, et plus encore, a donné ses talents au jeu et a créé les monstres que vous verrez dans les captures d’écran de cette page. Selon Hedberg, il « avait beaucoup de marge pour extrapoler à partir des inspirations du jeu original ».

Vous devrez utiliser des fusils de chasse, des armes de poing et des armes de mêlée pour repousser les créatures étranges qui deviennent une partie de cette réalité tordue. Dans la vraie mode de l’horreur de survie, vous ramasserez ce que vous trouverez et vous battrez contre les monstres que vous rencontrerez. Il y aura – comme Resi – des ennemis qui ne peuvent pas être vaincus, et donc parfois s’enfuir sera votre seule option. « Surtout lorsque vos armes ne fonctionnent pas comme vous le pensez », explique Paeck. Intrigant.

D’après ce que nous avons vu jusqu’à présent, Alone in the Dark ressemble à une perspective fascinante d’un jeune studio – et un excellent moyen pour THQ Nordic de mettre à profit la propriété intellectuelle acquise auprès d’Atari. Nous allons apparemment en savoir plus sur une date de sortie bientôt – nous espérons juste que le développeur ne nous laissera pas (seuls) dans le noir trop longtemps.

Noter cet article

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.