Final Fantasy 7 Rebirth, Actualités / Jeux

Wisdom of Nym : Les références de la franchise pour les monstres dans Final Fantasy XIV

Mystères !

Final Fantasy XIV ne manque pas de références aux ennemis des séries précédentes, mais comme pour tant de choses, beaucoup de ces références ne valent pas la peine d'être évoquées. Oui, les tonberries sont là ! (L'une d'elles figure même dans l'illustration du titre.) Mais il y a eu des tonberries dans de nombreux jeux de la franchise, et même s'il convient de noter d'où elles proviennent (Final Fantasy V), il affiche un bouquet.

Cependant, il existe également des références inhabituelles à des ennemis dispersés dans les mondes du jeu à ce stade, parfois des choses que vous ne connaissez peut-être pas ou auxquelles vous ne vous attendiez peut-être pas. Mon objectif ici est donc de signaler au moins quelques de celles. Il est tout à fait possible que j’en manque un ou deux, simplement parce que… eh bien, comme je l’ai mentionné, c’est dense. Le jeu contient beaucoup de monstres, les gens !

Par exemple, à Zadnor puis à nouveau à Garlemald, nous avons les Machines de la Mort qui errent. Ceci en soi n'est pas nécessairement unique, car plusieurs jeux ont présenté des Death Machines, mais leur apparence est très spécifiquement basée sur la Death Machine (ou Warmech) du premier. Final Fantasy jeu. De même, les Hobgobelins trouvés sur le Premier sont conçus d'après l'art d'Amano pour les Gobelins (ou Diablotins) originaux de ce même titre.

En parlant de Garlemald, il existe deux styles différents d'armures magitek utilisées par l'Empire : celles présentées au lancement du jeu et les Predators Magitek utilisés dans Sang-tempête et au-delà. Ces les deux viens de Final Fantasy VI. Le style original avec le métal noir est basé sur l'art d'Amano pour le jeu, tandis que le style avec les bras en vert olive est basé sur l'illustration réelle du jeu.

Final Fantasy VI cela revient souvent pour Garlemald, bien sûr. Les trois boss de Castrum Abania sont basés sur des boss combattus dans la séquence Magitek Factory de ce jeu, bien qu'Inferno soit le boss de fin de partie avec une couleur échangée en fonction du numéro 128 qui est réellement combattu dans l'usine. (Ils ne voulaient probablement pas deux patrons avec « numéro » comme nom d'affilée.)

Final Fantasy VI est également la base d'un segment des combats dans Omega, avec Guardian, Phantom Train, Chadarnook et Kefka étant tous des boss du jeu. L'aile précédente, bien sûr, vous oppose à Exdeath, Alte Roite, Catastrophe et Halicarnassus, qui sont tous des patrons dans FFV. Chose intéressante, tous les quatre se combattent dans la Faille Interdimensionnelle, le dernier donjon du jeu, qui est aussi d'où sont originaires Omega et Shinryu.

Des robots !

Vous pouvez probablement deviner de ce fait que les boss de la séquence Crystal Tower (et, en fait, les ennemis qui s'y trouvent) sont basés sur des boss de Final Fantasy III, ce qui est assez évident. Les boss de Return to Ivalice sont également basés sur les boss de Final Fantasy XII… d'abord. En fait, Rofocale est basé sur un Démon du Zodiaque nommé mais inutilisé de Tactiques de Final Fantasyet Argath, Construct VII, Mustadio, Agrias et Orlandeau sont tous issus de ce jeu, les trois derniers étant alliés tout au long du jeu.

Le Dr Lugae et Barnabas sont tous deux originaires de Final Fantasy IV, et les Sœurs Magus combattues dans la Tour de Zot apparaissaient également à l'origine dans ce jeu en tant que boss. Et tant qu'on parle de boss de donjon, on s'en voudrait de ne pas noter que le Magitek Scorpion est une référence claire à Final Fantasy VII Garde Scorpion. Bien sûr, plus tard dans Sang-tempête nous tombons sur Prometheus, qui est basé sur le boss du même nom et design de FFVI encore.

Bon sang, Garlemald s'est vraiment inspiré des notes de l'Empire Gestahlien, hein ? Malgré le fait qu'ils escroquaient l'Empire allagois, qui tirait principalement parti de FFIII… jusqu'à ce que vous remarquiez ces ennemis manchots qui ne cessent d'apparaître, qui viennent tout droit de Final Fantasy XIII. Et n'oublions pas que les ennemis du Retour à Ivalice n'étaient pas la première fois que nous les voyions FFXII dans le monde, car les différents crocodiles à deux visages du monde sont également directement issus de ce jeu.

Ironiquement, malgré tous les hommages stylistiques et de capacité à Final Fantasy VIII Dans la série Eden, le seul boss réellement basé sur le jeu était le tout premier, Eden lui-même. Tout le reste est unique à FFXIV. Que cela vous dérange ou non dépendra en grande partie de votre accord. Je ne peux pas le déterminer pour vous, mais les plans finaux faisant clairement référence à Squall et Linoa étaient un rappel thématique assez soigné.

Pendant ce temps, la Triade Guerrière était basée sur le triumvirat de patrons de FFVI encore une fois, avec la Déesse, le Démon et le Démon combattus dans le jeu proprement dit.

Maintenant, le jeu est deuxième L'ensemble des Raids d'Alliance était assez unique dans le sens où il ne rendait pas hommage à un seul jeu ; au lieu de cela, les patrons en fait a fait référence plusieurs Jeux. Cuchulainn est un patron de FFXIItandis qu'Echidna vient de FFIII. Les diabolos sont apparus pour la première fois dans FFVIII avant de faire une nouvelle apparition dans Final Fantasy XI. Arachne Eve est de FFIVCalofisteri est originaire de FFVet Ozma est une référence au superboss de Final Fantasy IX (et était apparemment réglé pour être un cauchemar depuis le début). Même Dun Scaith commence avec une grande référence lorsque vous combattez Deathgaze sur un dirigeable comme dans FFVI.

Recueillir?  Toujours.

Bien sûr, FFXI évidemment influencé de nombreuses parties du jeu. Le Lamia, les Gobelins, le Mamool Ja, le Gigas et le Qiqirn sont tous portés directement à partir de ce titre. Mais nous avons aussi les Raptors de cette entrée, et les ennemis sur la lune comme les Penseurs et les Vagabonds sont une référence directe aux ennemis Promyvion de cet ancien jeu. De plus, vous savez… nous avons cette série de raids croisés explicites à venir. Donc cela va probablement figurer encore plus les références. Juste une pensée.

Tout cela sans compter les nombreux noms de monstres notoires dérivés d’autres boss – ou même simplement des noms réutilisés. “Halicarnassus” est même aussi le nom du dernier boss de Haukke Manor (Hard), mais il n'y a aucun lien avec FFV là. C'est juste un nom réutilisé. Bon sang, il y a tout un truc où les noms ont dû être échangés dans Crystal Tower parce qu'en japonais, le nom est une localisation alternative de Titan, ce qui signifie qu'il s'agit évidemment d'un personnage différent du Titan primordial, mais il se lirait de la même manière ici.

Et honnêtement, je pourrais continuer à parcourir la liste pour encore plus de références. Je m'attends à moitié à en trouver davantage que j'aurais aimé noter dans les heures qui suivent, et je sais que nous en obtiendrons encore plus lorsque Sentier de l'aube lancements (même si j'aurais toujours aimé que Sin soit une série de raids). Le fait est, cependant, que ce jeu est rempli avec des références. Nager carrément dedans. Et j'espère que je vous ai fait part d'au moins certains que vous avez peut-être manqués.

Les commentaires, comme toujours, sont les bienvenus dans les commentaires ci-dessous ou par e-mail à [email protected]. La semaine prochaine, je veux parler de quelque chose qui semble passer énormément inaperçu lorsque les gens en parlent. FFXIV pour une raison quelconque, et c'est une mauvaise compréhension de ce que signifie réellement être le Guerrier de la Lumière.