Actualités / Jeux

École : les parents s’immergent dans le monde des jeux vidéo

Jeux vidéo et enfant : bon ménage ?

Au sein du groupe scolaire Honoré-de-Balzac, les parents ont été invités à découvrir un nouveau passe-temps à partager avec leur enfant, à travers deux merveilleuses soirées qui ont trouvé leur public.

Le jeu du phénomène Fortnite est désormais disponible sur toutes les consoles et tous les smartphones. « Mais sous son aspect ludique de dessin animé, Fortnite n’est pas sans danger pour les enfants, plus sensibles à ses mécanismes et peu protégés contre les rencontres qu’ils peuvent faire. »

C’est même devenu un phénomène de jeu où les enfants se rencontrent pour régler leurs comptes. Dans ce contexte, nous nous sommes engagés l’année dernière à former l’Atelier Santé Ville (ASV) sur les effets néfastes de certains jeux vidéo sur la personnalité des enfants », explique Sylvie.

Le fun prime également à l’école.

Ces rencontres ont créé un partenariat avec la cyber-base de Bron et ses animateurs numériques, qui développent de nombreuses actions pour les parents, « souvent un peu perdus, ou en questionnement, sur l’utilisation du numérique par leurs enfants et adolescents ».

Ce partenariat a permis de mettre en place deux soirées très réussies, l’une en décembre sur les jeux de société et l’autre en janvier sur les jeux vidéo, où les parents ont été invités à découvrir un nouveau passe-temps à partager avec leur enfant.

Les parents doivent s’engager

Interdire la console est loin d’être la meilleure solution. Mais les enfants sont généralement incapables de se discipliner et de déchiffrer les dangers inhérents à Internet qui nécessitent une véritable éducation de leur part. Dans ce contexte, il est important que les parents s’impliquent et s’intéressent au monde dans lequel vivent leurs enfants. Et maintenir une relation saine avec leur enfant est un bon moyen de prévenir les abus qui auront inévitablement un impact négatif sur les résultats scolaires, la santé et le mode de vie de leurs élèves », déclare Sylvie Neimark.

Christophe, dont le fils Ilian est en cinquième année, n’a pas manqué d’intégrer cette approche : C’est la première fois que je joue à un jeu vidéo avec mon père ! L’initiative de l’école est très intéressante et l’atmosphère est très conviviale. Je passe un bon moment avec mon enfant. Et essayer de jouer avec lui est un bon moyen d’entrer dans cette réalité virtuelle que je ne soupçonnais pas et un moyen amusant de comprendre l’aspect créatif qu’il trouve dans les jeux vidéo. »

Noter cet article

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.