Actualités / Jeux

Oddjob: la version double plate-forme Switch / Xbox de GoldenEye remaster est en quelque sorte le meilleur des mondes

Oddjob: la version double plate-forme Switch / Xbox de GoldenEye remaster est en quelque sorte le meilleur des mondes

Quel frisson ça a été de voir GoldenEye 007 finalement révélé faire un retour sur Nintendo Switch et Xbox. Bien sûr, la rumeur court depuis longtemps, mais c’était toujours l’une des annonces les plus électrisantes d’une journée qui, grâce à un Nintendo Direct et à State of Play, en était assez remplie.

La bande-annonce de GoldenEye 007 sur Xbox.

C’était aussi une annonce qui a ensuite donné lieu à des questions et même à un pincement au cœur, car une version Xbox a été confirmée – mais ce n’était tout simplement pas ce que nous pensions tous que ce serait.

Décomposons-le. GoldenEye arrive sur le service d’abonnement « Nintendo Switch Online » comme l’un des nombreux titres Nintendo 64 disponibles sur ce service. Il s’agit d’une version NSO standard, ce qui signifie qu’elle est jouable tant que vous avez le bon niveau d’abonnement NSO, et est essentiellement une émulation de jeu N64, avec des ajustements et des ajustements par Nintendo afin de le faire fonctionner sur Switch, et de gérer plus fonctionnalités telles que le jeu en ligne.

Cela signifie que la version Switch de GoldenEye est en grande partie identique à l’original (elle a toujours une présentation 4: 3, par exemple), mais elle comporte les crochets nécessaires pour le jeu en ligne, tout comme des choses comme Mario Kart 64 au sein du NSO emballage.

Pendant ce temps, Xbox obtient sa propre nouvelle version mise à jour du jeu – et c’est là que les choses commencent à devenir particulièrement étranges. Cette nouvelle version de GoldenEye semble être un port direct – mais c’est aussi un port basé uniquement sur l’original N64, avec des améliorations minimes. En fait, il s’agit probablement de la même solution pour exécuter un jeu N64 amélioré que celle utilisée pour certains autres titres de Rare Replay, comme Conker’s Bad Fur Day.

Il dispose d’une présentation grand écran 16: 9 et d’un rendu 4K net, mais à part cela, il semble être identique à l’original. Cela inclut, étonnamment, aucun mode en ligne – le multijoueur est là, mais seulement comme ce que Xbox appelle le « mode multijoueur local emblématique à écran partagé », encourageant les joueurs à « se mettre sur le canapé dans une bataille d’esprit et d’habileté ».

Je veux dire, pour commencer, dans quel univers bizarre à l’envers vivons-nous où la version Nintendo de ce jeu de tir classique a un jeu en ligne tandis que la Xbox grandit hors ligne? Mais aussi, grâce à une multitude de fuites avec GoldenEye, nous savons tous mieux. Cela rend particulièrement difficile la déception. Pour comprendre, un petit cours d’histoire s’impose.

À la fin des années 2000, Rare avait entrepris de remasteriser GoldenEye pour la Xbox 360 – mais le remaster n’a jamais vu le jour grâce à divers problèmes liés aux droits autour du titre. À l’époque, le statut juridique du jeu était tendu entre plusieurs parties prenantes, des patrons de Bond de la société de production cinématographique EON à Nintendo (éditeur de l’original), Microsoft (propriétaire du développeur et vraisemblablement du code) et Activision (alors- détenteur de la licence Bond pour les jeux, plus intéressé à créer son propre GoldenEye avec Daniel Craig). Tout cela s’est avéré insurmontable, donc le remaster a été mis en conserve.

Cependant, deux choses se sont produites à la suite de cela. Une grande partie du travail effectué sur ce remaster de GoldenEye a été déployée pour nous donner un fantastique portage Xbox 360 de son successeur spirituel, Perfect Dark. Et puis, plus tard, le remasterisateur GoldenEye pour Xbox 360 vient de… fuir.

De toute évidence, quelqu’un qui a eu accès aux fichiers et qui a été déçu de ne jamais voir la lumière du jour vient de tomber sur Internet, le remaster est incroyable – facilement aussi bon que la version Perfect Dark – et il est pratiquement terminé. Mais surtout – et c’est là que la déception entre en jeu – c’était une refonte beaucoup plus complète que ce que Xbox obtient maintenant dans cette nouvelle version différente et officielle. Le remaster comportait une refonte visuelle complète, avec une géométrie modifiée et un travail de texture refait. Il avait l’air étonnamment bon, et bien que de tels changements artistiques ne soient pas pour tout le monde, il comportait également un bouton pour revenir aux visuels N64. La comparaison ci-dessous présente les visuels du remaster inédit par rapport à la version Xbox qui vient d’être annoncée.

Surtout, les menus de cette version font référence au jeu local, au lien système et au jeu en ligne via Xbox Live. Cela aurait été la version définitive de GoldenEye, tout comme Perfect Dark 360 est maintenant la seule version de ce classique qui vaut la peine d’être jouée.

Cette version est jouable. C’est plus ou moins fait. Ci-dessus, vous pouvez voir une vidéo intégrée de nos amis de Digital Foundry traînant et jouant dans un émulateur Xbox 360. Ça marche. Cela ressemble à un jeu fini, mais pour des finitions relativement mineures.

Ce qui soulève une question : pourquoi cette version serait-elle rejetée au profit d’une version complètement nouvelle et complètement inférieure ? Visuels N64 à 4K, pas de jeu en ligne… et sur Switch, les fans obtiennent littéralement la version N64, les verrues et tout – mais ils peuvent au moins jouer en ligne.

Je suis fasciné par qui ou quoi est responsable de cela. Est-ce dû à EON, une société qui a exprimé ces dernières années son dégoût pour la nature sanguinaire de nombreux jeux vidéo Bond plus anciens ? Voulaient-ils seulement que l’original soit publié, et rien de plus, ce qui pourrait ajouter plus de détails à Bond massacrant des crétins sans fin? Cela fait-il partie du combat verbal entre Nintendo et Xbox sur les droits, où les deux ont finalement dû obtenir une sorte de version guimpée?

Quelle que soit la réponse, ça craint. C’est aussi un récit édifiant de ce qui se passe lorsque des projets au statut incertain fuient : qui en est conscient peut regarder ce nouveau remaster de GoldenEye sans penser à la version supérieure que nous n’avons pas obtenue ? Pas moi. Même dans ce cas, cependant, je pense qu’une attente raisonnable serait que toute réédition de GoldenEye corresponde au traitement que Perfect Dark a obtenu. Ce n’est même pas proche.

Vraiment, les deux plates-formes devraient avoir une version complète du port de l’ère Xbox 360, peaufinée et terminée – idéalement avec un multijoueur multiplateforme. Ce que nous avons à la place, c’est le meilleur des mondes. Ce qui aurait dû nous livrer un GoldenEye définitif à la place ne fait que brouiller davantage les eaux – ce qui est vraiment dommage. Bien que, on suppose, c’est mieux que rien. C’est l’un des plus grands jeux de tous les temps, après tout.

Noter cet article

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.