Critique: Ninjala (Nintendo Switch)

Critique: Ninjala (Nintendo Switch)

Lors de mon premier apprentissage de Ninjala, j'ai pensé, comme beaucoup, que ce serait le prochain Splatoon, avec ses couleurs vibrantes, une mascotte ressemblant à un calmar pour le logo de l'entreprise et quelque chose ressemblant à de l'encre. Il s'est avéré être esthétiquement similaire à Splatoon, mais très différent dans son concept.

Je dirais que le jeu est assez agréable sans avoir à payer autre chose que Nintendo Online. Vous obtenez des modes de jeu PvP avec une bataille rapide, des batailles Ninjala (où vous pouvez jouer avec les paramètres), une bataille de salle (où vous pouvez vous battre avec les gens que vous voulez) et une formation au combat. La bataille dans laquelle vous jouez est appelée bataille royale, mais vous réapparaissez après avoir été KOed ou "Ippon".

Pendant la bataille, vous combattez des joueurs ou battez des drones pour gagner des points. À la fin d'un combat, des points bonus sont ajoutés si vous éliminez le plus de drones ou "Ippon" le plus de joueurs. "Ippon" est essentiellement un KO qui vous donne plus de points. Habituellement, cela se produit lorsque vous utilisez un Gum Ninjitsu, une mise sous tension spéciale qui se charge plus lentement que les autres. Les combats sont agréables, mais jusqu'à présent, il n'y a que deux étapes de combat différentes, l'une étant de bonne taille et l'autre trop spacieuse.

Les armes parmi lesquelles vous pouvez choisir se déclinent en trois variantes: katana, marteau et yo-yo. J'ai préféré utiliser le marteau car, d'après mon expérience, il inflige de gros dégâts malgré sa lenteur. La gomme est également une autre grande caractéristique des combats. Vous obtenez une quantité limitée que vous pouvez reconstituer au combat. La gomme Ninja, une fois gonflée, peut être utilisée pour tirer des bulles épineuses et augmenter dans les airs, pour n'en nommer que quelques-unes.

La musique est entraînante, mes favoris étant «Night Reaper» et «Slash the Darkness». Le doublage est également vivant et j'aime que vous puissiez changer la façon dont votre personnage sonne. Les visuels sont agréables et ont beaucoup de personnalité dans les expressions, surtout lorsque vous obtenez «Ippon». Il y a une texture d'argile dans les personnages, avec une influence animée dans la conception.

J'ai particulièrement apprécié la personnalisation et la conception des personnages. Mon choix des personnages étant Lucy, avec son esthétique punk-rock et son attitude garçon manqué me faisant aimer d'elle. J'ai hâte de voir son chapitre à sa sortie et sa trame de fond.

En parlant de chapitres, il y a un mode histoire derrière un mur payant. Le premier chapitre est actuellement sorti et coûte 9,99 $. Si cela vous intéresse, je dirais qu'il faut attendre pour le mettre en vente, ce qui est le cas au moment d'écrire cette critique. Cependant, si Ninjala était à ce prix et venait avec le chapitre, je n'aurais pas de problème. Le chapitre est très court, car il ne contient qu'un prologue et quatre épisodes, ce qui me fait plus penser à une démo.

Dans l'ensemble, Ninjala est un jeu agréable mais n'a pas beaucoup de viande sur ses os. C'est amusant de jouer de temps en temps, mais ce n'est pas quelque chose qui vous donne beaucoup de variété ou de contenu. Du moins pas encore, ce jeu est encore jeune, et j'ai hâte de voir Ninjala grandir.

Fun Academy

Related Posts

Critique: Goosebumps Dead of Night (Nintendo Switch)

Critique: Goosebumps Dead of Night (Nintendo Switch)

Critique: Banner of the Maid (Nintendo Switch)

Critique: Banner of the Maid (Nintendo Switch)

Swimsanity et Banner of the Maid se joignent au tour d'horizon de l'eShop de cette semaine

Swimsanity et Banner of the Maid se joignent au tour d'horizon de l'eShop de cette semaine

Critique: Brightstone Mysteries: Paranormal Hotel (Nintendo Switch)

Critique: Brightstone Mysteries: Paranormal Hotel (Nintendo Switch)

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents