Actualités / Jeux

Le développeur de Sonic Origins « très mécontent » de Sega et de la version finale du jeu

Le développeur de Sonic Origins "très mécontent" de Sega et de la version finale du jeu

Origines sonores n’a pas été reçu trop chaleureusement au lancement. En plus de supprimer les jeux classiques avant le lancement d’Origins, Sega a également été critiqué par les fans pour avoir découpé le titre de la compilation en morceaux via DLC.

De plus, nous commençons à voir des joueurs découvrir des problèmes et des bugs sauvages dans le titre. Juste hier soir, un streamer Twitch découvert que vous pouvez effectivement ignorer toute la partie « & Knuckles » de Sonic 3 & Knuckles en redémarrant et en vous dirigeant vers Hidden Palace. Euh.

Mais comment le jeu a-t-il été lancé dans cette condition – après tout, nous avons vu de nombreuses rééditions de Sonic à notre époque, et elles se sont toutes avérées plutôt bonnes. Un fil de tweets du fondateur de Headcannon (Sonic Origins dev), Simon « Stealth » Thomley, nous donne un aperçu.

« Je ne vais pas mentir et dire qu’il n’y avait pas de problèmes dans ce que nous avons donné à Sega, mais ce qui est dans Origins n’est pas non plus ce que nous avons rendu », a déclaré Thomley dans le fil. « L’intégration a introduit des bugs sauvages que la logique conventionnelle voudrait faire croire qu’ils sont de notre responsabilité – beaucoup d’entre eux ne le sont pas.

« En ce qui concerne Origins, nous étions des étrangers créant un projet séparé qui a ensuite été transformé en quelque chose de complètement différent. publié. »

Je ne pense pas que le gang serait content de ça.

Thomley admet que l’équipe Headcannon a fait « quelques erreurs réelles » ainsi que « certaines négligences, certains travaux précipités, certaines choses que nous avons remarquées mais que nous n’avons pas été autorisés à corriger vers la fin » – mais poursuit en notant que la partie du développement de Sega a été introduite plus de bogues qui n’étaient pas dans la version fournie par Headcannon.

En conséquence, Headcannon a demandé d’apporter des « correctifs majeurs » au lancement, mais on lui a dit qu’il ne pouvait pas les appliquer en raison du fonctionnement de la soumission avant la sortie d’un jeu. Selon Thomley, Headcannon s’est renseigné « à plusieurs reprises » sur les retards, mais Sega n’a pas bougé.

Personne ne veut sauter tout & Knucles, ey ?

« Je suis extrêmement fier de mon équipe pour ses performances sous une telle pression, mais chacun de nous est très mécontent de l’état d’Origins et même du composant Sonic 3. Nous n’étions pas non plus ravis de son état de pré-soumission, mais beaucoup de choses étaient hors de notre contrôle. »

Alors que se passe-t-il ensuite ? Verrons-nous des correctifs et des mises à jour du jeu ? Peut-être. Thomley n’a pas complètement exclu Sega, et l’opportunité d’un travail post-sortie est sur la table. « Je suis prêt à faire plus de travail dans de bonnes conditions ; qu’ils veuillent travailler à nouveau avec moi est une question entièrement distincte », il a noté.


Sonic Origins est maintenant disponible sur les consoles PlayStation et Xbox, ainsi que sur Switch et PC via Epic Games Store et Steam.

Noter cet article

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.